AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prunelle Delacour ‹3

Aller en bas 
AuteurMessage
Maggie Aberdeen
- maggie
isn't she perfect?

avatar

Féminin nombre de messages : 568
age : 27
maison : — Slytherin
crédits : Brain Damage

MessageSujet: Prunelle Delacour ‹3   Mar 7 Oct - 0:50

    carte d'identité;
          Nom * Delacour
          Prénom * Prunelle-Garielle
          Âge * Seize ans
          Lieu de Naissance * France
          Date de Naissance * Mai 2035 (?)
          Origines * Françaises | petite fille de Gabrielle Delacour
          Sang * Sang mêlé

    dossier scolaire;
          Année d'étude * 6ème
          Matière favorite * Sortilèges
          Matière détestée * Potions
          Baguette * Bois de rose. 23.75 cm. Elle contient un cheveu de Vélane.

    hors jeu;

          Âge * Je soufflerai plusieurs bougies à mon prochain anniversaire.
          Niveau Rp * Je déteste me juger.
          Comment avez-vous découvert le forum ? * héhé. Chutt! =)
          Des suggestions ? * Nada. It's Perfect.
          Avatar reservé * Deden <3
          Code du forum ? * CODE BON

_________________
    anciens comptes;
      abigael lynnch,bailee finnlay,prunelle delacour,kameelhy scamander


Dernière édition par Prunelle Delacour le Mer 8 Oct - 16:16, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Aberdeen
- maggie
isn't she perfect?

avatar

Féminin nombre de messages : 568
age : 27
maison : — Slytherin
crédits : Brain Damage

MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mar 7 Oct - 15:02

thanks =)


    livre un;
        Grande noirceur. Seul le bruit cahoteux du va et vient de la chaise berçante de la vieille dame se faisait entendre. Les grands yeux bleus du petit ange vagabondaient au dessus d’elle, ses cheveux blond doré formant une auréole autour de son visage. « Grand-mère, raconte-moi encore cette belle histoire… Celle de ta sœur Fleur.. » Sa voix était fluette, en dépit de ses six ans. Cette histoire, elle l’avait entendue à maintes reprises, mais elle ne s’en lassait pas. « Tu sais, grand-mère, cette belle histoire emplie de magie » Si cette petite chambre aurait été un temps soit peu illuminée, on aurait vu les yeux de l’enfant briller. Elle adorait tout ce qui se rattachait à la magie, étant sorcière. Mais elle n’y comprenait rien.. Pour elle, il ne s’agissait que d’histoires de contes de fée. La fillette tourna la tête vers sa grand-mère qui veillait sur elle jusqu’à ce qu’elle trouve sommeil, et elle lui adressa un petit sourire qui se perdit dans la noirceur. Elle allait la supplier de nouveau, quand la voix chevrotante de sa grand-mère s’éleva doucement. Elle ferma les yeux. La vieille dame aussi. « Prunelle, ma petite Prunelle. Tu sais que la mémoire de mamie commence à être défaillante. Mais cette histoire. Cette belle histoire, je ne l’oublie pas. Oh je ne l’oublierais jamais, je crois bien. Fleur avait dix-sept ans, à cette époque et j’en avais que sept. ou huit peut-être. Je l’avais accompagnée à ‘ogwarrrts, pour le Tournois des Trois Sorciers – il en avait quatre, par contre, des champions. Fleur a été choisie. La seule fille. J’étais tellement fière de ma grande sœur… » La vieille dame s’interrompit. Prunelle joignit ses petites mains sur son ventre, sous la couette et elle tourna de nouveau la tête pour regarder le plafonnier au dessus d’elle. Elle adulait tout particulièrement les moments où elle avait l’opportunité de séjourner chez sa grand-mère Gabrielle. Elle adorait les histoires que cette dernière lui racontait, à l’heure du coucher. Ses paupières commençaient à se faire lourdes, mais elle s’adressa à sa grand-mère d’une voix douce et cristalline. « Et le sorcier tout grand et tout fort aussi il était là, n’est-ce pas mamie? » Gabrielle esquissa un sourire et un rire chevrotant lui échappa. Prunelle était impressionnée par le jadis grand et célèbre Harry Potter. « Oui, bien sur, Harry Potter fut nommé champion, aux côtés de Fleur. Les premières épreuves se déroulèrent plutôt bien, en dépit du fait que ma sœur échoua la seconde tâche. Elle tenta tant bien que mal de venir me chercher sous l’eau, mais elle en fut incapable. Par chance » la petite la coupa, avec un regain d’enthousiasme. « Harry Potter t’as sauvée, n’est-ce pas mamie? Il est venu te sauver!? » Gabrielle acquiesça, puis poursuivit son histoire, qu’elle ne cessait plus de raconter. Elle étai si jeune, à cette époque, qu’elle omettait des détails, mais elle savait qu’elle faisait plaisir à Prunelle en lui racontant l’histoire de sa grande-tant qu’elle admirait tant. Mais bien vite elle se tut, en voyant que l’enfant toute recroquevillée s’était endormie paisiblement. La vieille dame se leva, doucement. Elle la borda, en replaçant les couvertures pour ne pas qu’elle prenne froid, effleura sa joue d’une main et se laissa retomber dans sa chaise berçante, qui émit un cri grinçant.

        La vieille dame regardait l’enfant assoupie. Son petit poing reposait sur l’oreiller et ses lèvres rosées étaient légèrement entrouvertes. Elle lui paraissait si paisible et inoffensive, comme plongée dans un pays de rêves colorés. Un sourire vint se peindre sur les lèvres flétries de Gabrielle. Lorsque sa fille Rosie lui avait annoncé être enceinte, elle avait le souvenir d’en avoir fait tout un plat. C’était il y a maintenant sept ans. Ou presque. La grossesse de Rosie Delacour n’avait rien eu de simple. Elle avait risqué sa vie et mit en péril celle de son enfant. Tous avaient été accablés d’une grande frayeur. Mais le dénouement de cette grossesse et le l’accouchement ne fut pas si tumultueux. L’enfant retrouva vite la santé. Rosie de même. Gabrielle aida sa fille à élever son enfant, qui hérita de son prénom. En effet, le bébé fut nommé Prunelle-Gabrielle, mais on laissa bien vite tomber la deuxième partie de son prénom, car celle-ci semblait de trop. Prunelle était une enfant parfaite & faisait le bonheur de toute sa famille. Douce, calme, le bébé tout simplement modèle. Elle avait indéniablement hérité des dons de demi-vélane de sa grand-mère Gabrielle, tant jolie elle était. Ses cheveux abondants étaient d’un blond argenté presque irréel et elle était dotée de grands yeux turquoise tel l’océan. Elle grandit en beauté, il va sans dire. À l’âge de quatre ans, de grosses boucles blond vénitien encadraient son visage blanc chair de pomme & ses pommettes étaient d’un rose naturel. La fossette de son menton commençait à se dessiner & elle la tenait de sa grand-mère. Prunelle était tout ce qu’il y a de plus curieuse. Elle voulait tout savoir, tout faire, tout vivre par elle-même. Elle observait de façon absolument démentielle & parlait déjà parfaitement bien le Français. Sa mère ne parlait pas un mot anglais, ni même son mari, mais Gabrielle, qui l’avait appris de sa sœur Fleur, s’acquitta de la tâche de transmette ses connaissances à Prunelle. Pourtant, à six ans, Prunelle ne savait que quelques mots en anglais et elle avait un accent français indéniable. Mais rien ne venait atrophier l’admiration que Gabrielle vouait à cette petite, déjà très érudite pour son âge. Prunelle était un trésor. Le trésor des Delacour.

        La chaise de Gabrielle grinça dans la nuit. Elle quitta la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Aberdeen
- maggie
isn't she perfect?

avatar

Féminin nombre de messages : 568
age : 27
maison : — Slytherin
crédits : Brain Damage

MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mar 7 Oct - 19:18

    livre deux;
        Année un deux trois.

        Grand-maman à droite. Prunelle. Maman à gauche. Plateforme 9 ¾. Un brouhaha hors du commun régnait et tous se ruaient vers le train qui les mèneraient à Poudlard, ou ‘ogwarrrts comme les Delacour le disaient si bien. Prunelle regardait autour d’elle, déboussolée. Elle ne comprenait pas un mot à l’anglais, sauf peut-être ‘Hello’ qu’elle prononçait naturellement ‘Élo’. Son accent n’avait fait que prendre de l’ampleur au fil des ans. À onze ans, elle se sentait fin prête à débuter une année à l’école de sorcellerie, hormis pour sa parlure que quiconque ne comprendrait. Elle tenait d’une main tremblante sa valise et son regard bleu ne savait plus où se poser. Gabrielle posait une main sur son épaule et sa maman tenait sa main libre avec fermeté. À onze ans, Prunelle était encore une enfant. Elle serait toujours une enfant. Elle avait le cœur d’une fillette de six ans. Craintive, elle leva les yeux vers Gabrielle, puis vers sa mère. Elle regarda de nouveau sa grand-mère, puis elle se mordilla la lèvre. Une mèche blonde retomba sur son front. Elle fronça les sourcils.
        « Mamie. J’ai peur, tu sais. Je ne veux pas être avec les méchants. Je ne suis pas méchante. Et les méchants, je n’aime pas du tout ça. » Sa grand-mère lui avait tout appris ce qu’elle savait de Poudlard. Elle lui avait parlé des différentes maisons et depuis ce jour, Prunelle était terrifiée à l’idée qu’on l’accueille chez les ‘Slyderrrrine’. Elle qualifiait d’ailleurs les Serpentards de ‘méchants’ et avait avoué que si elle se retrouvait dans cette maison, elle prendrait la fuite. Prunelle était une enfant naïve, amusante et enfantine. Elle avait peur de tout et rien et croyait tout ce qu’on lui disait. Et pourtant, elle était érudite et en savait beaucoup sur tout. Rosie était certaine que sa fille serait une Sorcière hors pair. Certes, elle était démesurément candide, mais elle était tout de même dotée d’une grande intelligence et elle en médusait plus d’un. Quand son père perdit la vie, lorsqu’elle avait neuf ans, la petite fille se mit au piano. Elle étudia cet instrument moldu pendant deux ans et était devenue une véritable petite virtuose. Elle n’avait, certes, pas l’étoffe des nobles vert et argent, mais on ne pouvait pas déterminer superficiellement dans quelle maison elle atterrirait. Gabrielle tenta tout de même de la rassurer. « Tu sais, ma petite chérie, je ne crois pas que les... méchants voudront de toi. » Et Prunelle fut satisfaite de cette réponse.

        ***

        Prunelle le regarda, la tête penchée sur la droite, ses cheveux blond argenté balayant son épaule. Elle ouvrit la bouche, puis la referma. Elle parut hésitante. Lui, il la regardait, les yeux bien ronds. Il attendait. Puis enfin.
        « ‘Élo’. Je peux venir m’asseoir? » Le jeune homme du compartiment la darda d’un air déboussolé, mais ne répondit rien. Il ne comprenait pas le français. Prunelle ne parlait que le français. Elle sourit. Lui aussi. Et il ne fit qu’hocher la tête, sans avoir vraiment saisi ce qu’elle lui avait demandé. Ils ne parlèrent pas, mais échangèrent une foule de regard complices, dévorèrent un lot de friandises magiques et rigolèrent. Mais ils n’échangèrent aucun mot. Il l’aida à mettre ses vêtements de sorcière. Elle fit de même. Ils étaient impressionnés par ce qu’ils voyaient. Le voyagement fut des plus amusants et la fillette sentait qu’elle aimerait l’école. Tout de suite, elle sut que son petit compagnon ne serait pas chez les Serpentards, car il ne semblait pas du tout méchant. Elle repensa à sa mère et à sa grand-mère, en regardant les paysages défiler sous ses yeux. Les adieux furent déchirant, autant pour l’enfant que pour Gabrielle et Rosie, qui laissaient pour la première fois la petite Prunelle seule. Elle ne savait pas ce dans quoi elle s’embarquait mais elle se sentait déjà plus confiante avec le jeune garçon assis à côté d’elle. Mais elle ne connaissait pas son prénom. Et ça l’intimidait. Avec ses bases, quoique déplorables, en anglais, elle parvint à s’adresser au garçonnet une deuxième fois. « Mon … Nom … c’est Prunelle. Toi? » Il ne sembla pas bien interpréter ses dires, tant l’accent de la jeune fille était singulier, mais il parvint à analyser sa tentative de présentation et se présenta à sont tour, ne lui disant que son prénom, pour ne pas occasionner chez elle quelque embarras. Ce furent les seuls mots qu’ils se dirent. Mais ils quittèrent le train ensemble. Et découvrirent Poudlard.

        ***

        Trois filles. Une blonde, une brune et une rousse. Jeunes. Treize ans. Prunelle. Shirley. Mellissa. Elles riaient, assises à l’extérieur, prêt du lac du domaine de Poudlard. C’était la dernière journée avant de reprendre le train pour entrer à la maison. Enfin, elles avaient arrêté d’étudier à en être malades. Prunelle avait été la pire des trois. Elle avait passé toute sa troisième année le nez plongé dans divers livres. Non pas qu’elle était studieuse, à proprement dit. Non. Elle était tout simplement stressée. Constamment. Elle ne cessait de se torturer l’esprit en se demandant si elle allait être apte à réussir les divers exercices. Mais enfin, délivrance, elle pouvait souffler et le poids ne pesait plus aussi lourd sur ses épaules. Après trois ans à Poudlard, Prunelle était toujours la même jeune fille enfantine et naïve. Elle ne parlait toujours pas un anglais impeccable et persistait à garder ce singulier accent qui ne permettait pas de mentir ses origines françaises. Elle n’était pas encore en âge du jeu de la séduction, mais avait la beauté pour et elle le savait. Au fil des années passées, elle avait acquit bon nombre de connaissances et était sans doute la plus intelligente de son cercle d’amis. Elle se fondait facilement dans tous les groupes et aimait tout le monde. Tout le monde, ou presque, l’aimait en retour. Il n’y avait pas jeune fille plus simple qu’elle. Terre à terre, de bonne écoute, elle avait de l’orgueil. Elle ne supportait pas l’impression de ne pas être irréprochable. Il fallait que sa jupe sois dépourvue de plis, que sa chevelure ondoie parfaitement, que sa démarche soit digne de celle d’un mannequin. Elle n’était pas superficielle. Pas à cet âge là. Elle était trop simple pour être superficielle. Elle était simplement perfectionniste et appliquée. Un vraie ‘Manique de l’organisation organisée’. Elle était devenue elle, tout simplement. Prunelle. La même Prunelle de qui on était si fiers. De son mauvais anglais, elle s’adressa à ses amies, dans un léger rire.
        « Je suis déjà impatiente de rrrrecommencer une nouvelle annnnée » Elle aimait l’école. Sa mère lui disait souvent que son père serait fier d’elle. Et elle savait que c’était vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Aberdeen
- maggie
isn't she perfect?

avatar

Féminin nombre de messages : 568
age : 27
maison : — Slytherin
crédits : Brain Damage

MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mar 7 Oct - 20:11

free music




    livre trois;
        Année quatre cinq.

        Elle était Fleur. Voilà ce que sa grand-mère ne cessait de lui répéter, sidérée.
        « Ah Prunelle! Tu me rappelle tellement ma sœur Fleur. Exactement comme elle. Va savoir pourquoi, tu es sa copie conforme, ma petite chérie. » Et Prunelle ne se contentait que de rire. Mais c’était vrai, elle était comme Fleur. Elle se savait belle et devenait de plus en plus superficielle et fière. Elle se savait jolie, savait utiliser ses charmes. Mais là étaient ses simples défauts. C’était cette telle fierté qui faisait son charme. Elle se croyait si belle qu’on en venait à la croire. En commençant sa quatrième année, elle n’aspirait plus qu’à une chose, devenir Préfète. Mais on ne lui attribua pas le poste, ce qui la démoralisa. Elle voulait s’impliquer à l’école. Elle ne faisait qu’aimer l’école d’autant plus. Elle découvrait vraiment les garçons. Mais elle ne remarqua qu’un jeune homme qui l’attira immédiatement. Un certain Nathanaël Dragonneau. Sans savoir pourquoi, il l’intriguait et elle était vexée que ce dernier ne la remarque pas. Peut-être ne sut-il jamais qui elle était? Possible. Mais elle s’intéressa à lui longtemps. Toute sa quatrième année. Et la cinquième aussi... La cinquième année à Poudlard fut mouvementée. Pour tous. Et certains événements lui firent oublier Nathanaël, enfin. La fin de la cinquième année arriva plus ite qu’estimée et le retour à la maison fur ardu. Bien que Prunelle aimait sa mère et sa grand-mère, elle se sentait chez elle à Poudlard. Comme si c’était là, chez elle. Depuis la mort de son père, rien n’était plus pareil.

        ***

        Elle avait le nez plongé dans un livre au nombre de pages exorbitant. Encore. Ce n’était pas bien nouveau. Elle passait le clair de son temps à dévorer des livres. Mais cette fois, c’était pour oublier. Pour se rassurer qu’elle avait mal entendu. Que ce n’était pas vrai. Et pourtant. Elle savait que cette discussion qu’elle avait entendue en arrivant ne pouvait être que trop réelle. Elle était installée dans la véranda chez sa grand-mère, observant un soleil couchant. Son nez était froissé et elle était songeuse. D’un coup sec, elle referma le livre. Elle devait jouer. Elle venait tout juste de revenir de Poudlard. Un an qu’elle n’avait pas été chez Gabrielle. Elle s’installa au piano dans le salon. Et joua. Nostalgique. Dépitée. Elle joua sa tristesse. Sa peur. Ses angoisses. Lorsque Gabrielle approcha, Prunelle se déplaça sur la droite et sa grand-mère s’installa près d’elle, observant les mains de sa petite fille courir sur les touches de l’instrument.
        « Tu joues si bien. Mais quelle est cette nostalgie, ma petite Prunelle. Elle haussa les épaules en regardant sa grand-mère, sans cesser de jouer. Elle tentait de se concentrer, mais ses doigts couraient seuls sur les touches. Elle était plongée dans ses pensées, et elle le demeura longuement. Prunelle était ainsi faire. Elle réfléchissait souvent à tout et à rien, comme coupée de la réalité. Une larme roula sur sa joue. Puis une deuxième. Elle regarda une nouvelle fois Gabrielle, « Je sais, pour maman, grand-mère. Je sais qu’elle est malade. » Puis plus rien. Elle se tut et continua de jouer, même quand sa grand-mère passa son bras autour de ses épaules. « Elle ira bien, ma petite Prunelle. Ta maman ne vit qu’une période difficile. Cesse de te tourmenter. Elle ira bien. » et Prunelle sut que sa mère irait bien, car jamais Gabrielle ne se trompait. La mélodie de Prunelle sonna longtemps, comme l’hymne de l’espoir.

        ***

        L’été passa. Et quand Prunelle quitta pour sa sixième année, Rosie allait mieux. Prunelle ne sut jamais de ce quoi sa mère avait souffert, mais elle fut soulagée que celle-ci aie mieux. Et Prunelle commença cette nouvelle année son éternel sourire aux lèvres, ravie de retrouver son chez-soi. Elle était chez elle. Poudlard était sa maison, et elle avait le sentiment que cette année serait meilleure que la précédente. Ou du moins, elle tentait de se rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilià K. Van Eckart

avatar

Féminin nombre de messages : 755
age : 23
maison : — Ravenclaw
crédits : ava♥ : moi
gif : (quelqu'un sur bazzart)

MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mar 7 Oct - 21:02

Prunelle! Mon chien s'appelle Prunelle.
En tout cas bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insolence.forumsactifs.com/
Maggie Aberdeen
- maggie
isn't she perfect?

avatar

Féminin nombre de messages : 568
age : 27
maison : — Slytherin
crédits : Brain Damage

MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mar 7 Oct - 21:03

MDR xD
J'ai pris ça d'un film et j'ai aimé xP
Merci Tally (=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilià K. Van Eckart

avatar

Féminin nombre de messages : 755
age : 23
maison : — Ravenclaw
crédits : ava♥ : moi
gif : (quelqu'un sur bazzart)

MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mar 7 Oct - 21:05

Moi j'adoooore!
C'est pour ça que j'ai appelé mon chien comme ça... x')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insolence.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mar 7 Oct - 21:21

Bienvenue !!
J'adore ta présentation et ton avatar aussi...
Et je suis (presque) libre !! x)

Si t'es interressée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mar 7 Oct - 21:24

STOP FLOOD :].
Prunelle, si tu as besoin d'un autre post, dis le moi & je supprimerai tous vos posts :]
Ceci dit, bienvenue & ma chienne aussi s'appellait Prunelle. {& c'est pas pour rire hein. ><
Revenir en haut Aller en bas
Cecilià K. Van Eckart

avatar

Féminin nombre de messages : 755
age : 23
maison : — Ravenclaw
crédits : ava♥ : moi
gif : (quelqu'un sur bazzart)

MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mar 7 Oct - 21:42

D'accord, d'accord, après ça j'arrête le flood
Mais encore une PRUNELLE ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insolence.forumsactifs.com/
Maggie Aberdeen
- maggie
isn't she perfect?

avatar

Féminin nombre de messages : 568
age : 27
maison : — Slytherin
crédits : Brain Damage

MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mer 8 Oct - 15:26

Merci à tout le monde!
Lucy ; Ma fiche est terminée =)

& merci beaucoup Aaron. (pour la fiche x))
On ne peut jamais ne pas être intéressée par Chase xD

(J'avais une amie quand j'étais petite qui avait un chaton du nom de Prunelle.. xD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mer 8 Oct - 15:32

Oh my god *-*.
La présentation est superbe. :] Au plaisir de te relire.
Serdaigle ; evidement ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mer 8 Oct - 16:04

Par contre nous les modos, on ne peux pas vous mettre dans les groupes. Donc il faut que tu attends qu'une admin vienne pour qu'elle te met a Serdaigle.
Mais tu peux poster si tu veux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Aberdeen
- maggie
isn't she perfect?

avatar

Féminin nombre de messages : 568
age : 27
maison : — Slytherin
crédits : Brain Damage

MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mer 8 Oct - 16:18

wahou merci beaucoup Lucy ‹3

oh, merci June (: Je n'étais pas certaine si je pouvais poster ou non =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mer 8 Oct - 16:27

De rien ^^.
Et bienvenue. Ta fiche est très bien ecrite, bravo ^^
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Aberdeen
- maggie
isn't she perfect?

avatar

Féminin nombre de messages : 568
age : 27
maison : — Slytherin
crédits : Brain Damage

MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   Mer 8 Oct - 18:14

merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prunelle Delacour ‹3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prunelle Delacour ‹3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de fleur delacour...
» Gabrielle Delacour [ACCEPTEE] ~ Chargée de relations publiques avec les Moldus
» Fleur Isabelle Delacour
» Prunelle d'Emeraude || Validée
» Gabrielle Delacour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatum :: archive présentations.-
Sauter vers: