AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Devon Dwight Delweet . U.c

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Devon Dwight Delweet . U.c   Ven 3 Oct - 22:32

      Devon Dwight Delweet
        I am the son, And the heir
        Of a shyness that is criminally vulgar
        I am the son and the heir


Dossier de Devon D Dewleet

    ANNEE D'ETUDE : 6 ème
    MATIERE FAVORITE : potion
    MATIERE DETESTE: astronomie
    VOTRE BAGUETTE : bois de poirier, 35 centimètre et sang de loup garou.
    RESULTAT DE VOS BUSE:




Hors jeu, what about me ?

    PRENOM ou PRSEUDO : alex
    ÂGE : 17 ans
    NIVEAU DE RP : pas trop mal
    COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT LE FORUM ? : banane.. je suis ton.. admin !
    DES SUGGESTION ? : God Bless PI, God bless the perfectilicious admin
    QUE PEUT-ON FAIRE POUR AMELIORE RLE FORUM ? : God Bless PI, God bless the perfectilicious admin
    AVATAR RESERVE : Drew Fuller <33
    SEREZ-VOUS ACTIF ? : Hum.. Autant que la Ts me le permettera !
    CODE DU FORUM ? :Ah ah t'a bien cru que j'allais te le refiler mon coco x') Fuis manant ou tu subira mon couroux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 0:18

An Rp's to present Devon ;

    L’avenir se joue souvent lorsque l’on s’y attend le moins. Il le savait, le type assit là bas ne le savait que trop bien. Le brun, aux yeux vert était assit sur les marches devant une maison grossièrement accueillante. Grossièrement oui, elle était belle, mais les décoration d’Halloween décourageait les éventuels visiteurs. Les décorations étaient usée par les intempérie, par la pluie et par le vent. Halloween est bel et bien fini depuis près de sept mois, il ne le savait que trop bien. Si vous étiez venue il y a huit mois, elle aurait été belle, et décoré de la plus belle des façon par de grand massifs de fleurs. Mais les temps évoluent, & les préoccupation des gens changent. Devon, c’était son prénom, Dwight de son second prénom & enfin Delweet de son nom de famille scrutait droit devant lui, le regard vide, se leva doucement, regardant la rue, et observant un groupe de type qui le regardait de la plus bizarre des façon, il murmura un : « ce n’est que des moldus.. ». Des moldus ? Devon était un sorcier, oui. Il tolérait les moldus quand ces derniers le tolérait. Si ces moldu l’avaient dévisagé, c’étaient parce qu’ils savaient ce qui s’était passé dans cette maison. Il y a sept mois, madame Alona Delweet s’est suicidé en se pendant dans le salon de sa maison, ici. Alona, c’était une belle femme, blonde, grande et attentionnée. Tout le monde savait ce qu’il s’était passé dans cette maison, tout le monde, tout le quartier de ces moldus. Depuis, Devon avait perdue sa mère, elle était la dernière membre de sa famille qui comptait pour lui. Il entra dans la maison et claqua la porte. Plus personne n’était là pour lui rappeler que, il ne fallait pas claquer la porte, plus personne. Il traversa le hall d’entré à vive allure. La maison était sans doute très belle autrefois, mais là, c’était presque non entretenu, oui, c’était le mot, non entretenu. Il monta les escalier tout en passant devant des nombreuse photographie. La première, devant laquelle il s’arrêta c’était celle de sa mère, Alona & de Delcan, son père qui était décèdé d’un cancer il y avait douze ans. C’était à leur mariage, deux sorcier tout à fait normaux qui avait tout pour eux. Un peu plus loin, la seconde photographie, montrait Alona avec un petit garçon brun dans les bras et un autre garçon blond debout à ses côté. Le garçon debout c’était Drew, son détesté frère aîné. Dns les bras de la mère, c’était Devon, encore frêle, mais déjà sur la photographie animé on voyait Drew qui essayait d’attirer l’attention de sa mère, jaloux de l’attention qu’elle portait à son petit frère. Plus haut, une photo de Drew et devon l’aîné était âgée de douze ans, & le plus petit de huit ans. Quatre ans de différence c’est énorme selon Devon. Soupirant & contemplant une dernière fois sa mère avec nostalgie & contemplant une dernière fois son frère avec haine, il monta dans sa chambre, celle tout au bout du couloir. Depuis la mort de sa mère, il n’était jamais entré dans sa chambre, ni lui, ni Drew n’était entré. Personne, d’ailleurs, ni l’un ni l’autre n’était entré dans le bureau de leur mère à l’étage supérieur, un grenier transformer en un bureau tout ce qu’il y avait de mieux pour travailler pour une journaliste. Drew avait la main sur la poigné de la porte de sa chambre qu’il s’apprêtait à ouvrir en volée. Une curiosité le pris.. Ses yeux qui fixaient la poigné roulèrent et se posèrent sur la porte là bas, au fond. D’un pas décidé, il se dirigea vers elle, il resta peut être une minute à la regarder, sans rien faire.. Puis timidement, doucement, tremblant il posa sa main sur la poigné qu’il tourna alors tout doucement, tout doucement. Si Drew savait.. Il entra, montant doucement les dernière marche qui le séparait du bureau. Il observa alors, le bureau de sa mère, rangé ordonné mais plein de poussière. Avant sa mère ne laissait jamais la poussière s’installer, comme elle ne laissait jamais ses enfants toucher l’argenterie, au risque qu’ils mettent des traces de doigts dessus. Alona était la plus maniaque des femme. Si vous connaissiez la raison de son suicide.. Il entra, marchant doucement et faisant grincer les planche du parquet sous ses pieds. Il jouait enfant ici, avant que cette pièce ne devienne le bureau de sa mère.. Lorsqu’il fut transformer, Devon n’eut quasiment plus le droit d’y retourner.. Quasiment plus le droit du tout. C’était le domaine de sa mère & le chouchou de cette dernière, Drew avait le droit d’y entrer quand il voulait. Alors que devon était le mauvais élément de la famille, le Rebel au cœur dure, & intouchable. Drew était le fils chéri, le parfait étudiant de serdaigle.. mais vous n’imaginez pas à quel point les serdaigle peuvent mal tourner avec le temps & surtout à cause de la cupidité humaine. Devon s’assit à la place de sa mère, contemplant ses travaux inachevé, ses articles pour la Washington Daily News, le journal des sorcier en amérique. Etrangement, sa mère travaillait avec l’Amérique, elle était la reporter anglaise en quelque sorte. Des articles sur tout et ‘importe quoi. Etrangement, il resta un moment, assit à ne rein faire. Sa mère lui manquait, oui tellement, sûrement et terriblement. Devin regardait cette pièce l’air absent, comme si toute cette vie n’était finalement qu’un autre temps.. cela l’était. Le temps où il s’amusait, le temps où il souriait. Le bon temps. Le temps où il était peut être moins rebel, et surtout beaucoup moins arrogant et beaucoup moins perfide. Si il y a une personne qui la fait devenir ainsi, c’est bien Drew, son aîné, qui a décidé de cette rivalité à peine Devon était né. Durant des années Devon avait caché tant de choses dans ce grenier, tant de secret.. Ses clopes au début.. Ici, sous une planche du plancher.. Il se souvenait où se trouvait la cachette, sous le tapis, là bas, la planche qui grince. Il se leva du fauteuil confortable et s’agenouilla par terre, soulevant le tapis poussiéreux et releva la planche qui cachait autrefois de précieuse affaires.. Epaté, ses clopes avaient disparut, au lieu de cela.. Une pile de photo, lui, son frère, lui, lui & encore lui. Sous ces photographie, une lettre soigneusement fermé dans une enveloppe. La question qui traversa l’esprit de devon, fut « qu’est ce que cette lettre fait donc là, dans sa cachette à lui ? ». Dessus il observa dans une écriture si semblable à celle de sa mère, son nom écrit dessus, tout simplement. Il la regarda longuement, interrogé, il s’assit par terre sur le tapis poussiéreux. Il réfléchi à deux fois avant de l’ouvrir, mais il l’ouvrit, tout de même en prenant soin de ne pas la déchirer, il lu alors : « Cher Devon, si tu lis cette lettre c’est que je suis morte. Hélas.. je l’ai écrite, après ta tentative de suicide.. mais.. je ne t’en veux point. C’est à moi que je l’en veux, je t’ai toujours fait passer après ton frère, il demandait plus d’affection, du moins je le croyais. Mais tu en avait tout autant besoin que lui. Si tu lis cela, c’est bien évidemment que comme je l’ai dit plus haut, je suis morte, morte. Oui, je suis incapable de te sauver, tu es si différent de lorsque tu étais enfant.. je t’aime & je t’aimerai toujours Devon. Si j’ai mis fin à mes jours, c’est pour un simple raison, je n’ai pas réussi à laver ton t-shirt couvert de sang ni à récupérer entièrement la baignoire. Je suis maniaque, je le sais bien mais.. c’est insupportable.. je ne supporte pas le sang mes mains étaient recouverte de ton sang.. j’ai l’impression qu’en te mettant à l’écart c’est moi, ta propre mère qui t’ai tué doucement depuis quinze ans. Adieu Devon » sa mère était une folle, il en était sûre. Il savait qu’elle était maniaque au point que cela en devienne une maladie.. Il le savait, le jour où il essayé de se suicider dans la salle de bain.. sa mère l’avait sauver et son frère lui même l’avait aidé. Il en se doutait pas un seul instant que sa mère puisse s’en vouloir de ne pas parvenir à récupéré ses vêtement ensanglanté. Devon froissa la lettre dans ses mains, et manqua de la déchirer. Sa mère était morte par sa faute, parce que lui avait décidé de mettre fin à ses jour, du moins de tenter d’y mettre fin.. peut être pour que sa mère sache enfin qu’il existait, mais elle, elle en a fini avec sa propre vie.. Quelle triste ironie du sort. Il froissa la lettre et la jeta dans la cachette sous le plancher qu’il s’empressa de refermer. Il remis le tapis en place, et descendit à vive allure du grenier bureau. Il avait une mine dépité, quoi que.. légèrement plus que d’habitude. Il était très renfermé et distant avec tout le monde, pour lui l’affection n’existait pas. Tout simplement pas, car enfant, il n’en avait pas eut. Il était peut être le pire type quoi que, le pire type antipathique que vous auriez pu rencontrer, ou le pire imbécile aussi. L’un dans l’autre, devon n’était qu’un paradoxe paradoxale. Tantôt, il était presque serviable é gentil, mais il devient aussi rapidement un type imbuvable et renfermé. Il entra dans sa chambre, et claqua la porte, avec violence. Poudlard lui manquait, l’année précédente ne s’était même pas achevé en entier.. Sa vie prenait une tournure si étrange ou la solitude était en définitive sa seule allié, et à la fois sa pire ennemie. Il se regarda un instant dans le miroir face à lui. Ses yeux vert étaient devenue sombre et ses cheveux l’était toujours, toujours sombre. Il poussa un soupire, un profond soupire. Un soupire de soulagement.. dans quelques temps, il retournerait à Poudlard, enfin. Qu’importe, il était chez lui là bas alors qu’ici.. il était sous le joug de son frère aîné qui dès la mort de sa mère était devenu son tuteur légale. Autant dire qu’il était sou le joug de son pire ennemis. Une voix résonna dans le couloir : « Dev’, PUTAIN qu’est ce que t’es allé foutre là haut ? ». Drew son cher et tendre frère détesté. Devon s’alongea sur son lit, sur le dos, fixant le plafond. Il avait que faire des dires de son frère, il se foutait de son frère. Tout le temps, et depuis pas mal de temps. Enfant, il avait en vain essayer de s’approcher de lui, il avait essayer de le voir comme son grand frère, il avait essayé de le respecter.. mais, ce n’est pas évident quand votre aîné vous vous une haine sans précédant.. l’attitude de son frère étaient bien plus agressive depuis quelques temps.. il ne lui avait pas dit mais.. Devon savait qu’il était passé dans un camp pour le moins obscure.. Devon avait remarqué sur son bras une étrange marque, que Drew s’était empressé de cacher à son frère. Devon le détestait peut être, mais.. il avait le sens de la famille et ne le dénoncerai pas au ministère comme certaines personne aurait pu le croire. Devon avait foi en la bonté de son frère, il savait qu’il y avait du bon en lui, et surtout qu’un jour, il le montrerai. Son frère entra en trombe dans sa chambre.. Devon le regarda impassible & dit avec désinvolture : « C’est chez moi, j’ai le droit d’aller où je veux non ? » Son frère ne releva pas.. Il savait que les discussion de ce genre finissaient en bagarre générale avec les pires insultes que l’on puisse entendre. Drew jeta à son frère une lettre. Devon le regard l’air niais et regard la lettre. C’était le signe de pouldard. Comme il se souvenait la fois où il avait reçu sa lettre d’admission, il était fière de lui, & sa mère elle, s’occupait de son frère qui avait reçu son admission en quatrième année. Il ouvrit, pendant que son frère s’éloignait dans le couloir.. La rentré aurait lieu en septembre, en voilà une bonne nouvelle. Devon esquissa un rare sourire, et soupira de soulagement, un jour, il quitterai cette baraque et y laisserai tout ses mauvais souvenirs, du moins, il croyait.. car vous savez, on n’oubli jamais les bon souvenir, non, on oubli jamais d’où l’on vient et ce que nous avons vécu dans notre jeunesse. Il se releva & hurla dans la maison : « Tinnn.. Drew, Bordel, j'ai la dalle ! On bouffe quoi ce soir ? » Ils avaient beau se détesté, ils n’en restaient pas moins frères. Devon aimait son frère, c’était une certitude.. mais de là à l’avouer c’est une chose.. qui n’aura jamais lieu tant que les poules n’aurons pas de dents, c’est une certitude..



Revenir en haut Aller en bas
Miryà C. Weasley
mirià
boire de la vodka.aller chez ikea.

avatar

Féminin nombre de messages : 2982
age : 26
maison : — Gryffindor
crédits : ashmn

MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 0:33

    Validation Power ! maison = les cas sos de pouldard *sort------------[] *
    sans déconner, Huhu.. Auto-validèche à... Serpy's dude ! x')
    * han je me parle à moi même !! Mouahahaha *

_________________

    YOU ARE MORE STUPID THAN A BOWTRUCKLE. AND I AM MORE INTELLIGENT THAN A SUPER GEEK, UNDERSTOOD ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://priori-incantatum-rp.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 0:35

    Merci moi
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda L. Bostwick
; matie
gimme some time.

avatar

Féminin nombre de messages : 1007
age : 25
maison : — Gryffindor

MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 0:41

Rooo Surprised c'est toii !
Bienvenue étranger xD
Zeuu veux un topic avec le michant serpyy Smile

_________________
    I don't want this moment to ever end
    'Cause everything's nothing without you
    I'd wait here forever just to see you smile
    'Cause it's true I am nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 0:47

méchant qui a dit que j'étais méchant ? * sort *
Ouep pour le topic, demain quand je serait debout, là j'ia plus les yeux en face des trous la reuve, ce perso farfelu et sans la lumirèe a tout les étage est bien né x')
Revenir en haut Aller en bas
June J.Weasley

avatar

Féminin nombre de messages : 2934
age : 24
maison : — Gryffindor

MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 0:55

Bienvenueeeeeeeeeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 0:55

Merci sachouillette ! x')
Revenir en haut Aller en bas
June J.Weasley

avatar

Féminin nombre de messages : 2934
age : 24
maison : — Gryffindor

MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 0:56

Je sens que j'aurais peur de toi
MOUAHAAHAHA

Le rire qui va pas du tout avec le contexte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 0:59

Crains moi, fillette !

MOUAHAAAAAAAAAAAAAAHHAHAHAHAHAHAHAHAHA


*sort -------------------> [] *

x')
Revenir en haut Aller en bas
June J.Weasley

avatar

Féminin nombre de messages : 2934
age : 24
maison : — Gryffindor

MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 1:00

Monte sur une echelle (xD) lui donne un coup de marteau et dit

Tu as cas me traité de soumisse aussi xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 1:01

Ni p*t* ni soumise *sort *
Revenir en haut Aller en bas
June J.Weasley

avatar

Féminin nombre de messages : 2934
age : 24
maison : — Gryffindor

MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 1:02

xD

Voila j'suis d'accord avec l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 10:05

Bienvenue p'tit gars {Oui, faut que sa aille avec le contexte x_x. Si j'dis "jeune fille" euuh =/.

Haaan c'est du flood que je vois ? =o.
DU BALAIIS ><
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 12:57

Hum, le flood sur une présentation finie c'est bien différents et moins grave que sur une présentation non finie, sachant que certaines personnes ont besoin de plus de place qu'un simple poste * sifflote *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   Sam 4 Oct - 21:59

welcome
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devon Dwight Delweet . U.c   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devon Dwight Delweet . U.c
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3-2-1 GOGOGO { PV Devon}
» Alphabet HP
» [Abandonné] Lâche-moi la grappe ! [Dwight]
» Dinner for Two ? Aidan & Devon
» Mon premier amour, ma douche (ou Les aventures de la douche de Devon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatum :: archive présentations.-
Sauter vers: