AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i must ask you for something – j.caldwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cecilià K. Van Eckart

avatar

Féminin nombre de messages : 755
age : 23
maison : — Ravenclaw
crédits : ava♥ : moi
gif : (quelqu'un sur bazzart)

MessageSujet: i must ask you for something – j.caldwell   Sam 4 Juil - 16:25

    Il faisait beau, le soleil brillait mais Colleehn ne pouvait s'empêcher d'éprouver un peu de morosité. Elle détestait l'avouer mais les vacances lui pesaient beaucoup, l'indifférence de son père y étant sans doute pour quelque chose. La petite maison qui était la sienne lui paraissait vide de sentiments, tout comme sa vie lui paraissait vide de sens. A sa fenêtre, elle pouvait observer les enfants des voisins d'à côté jouer au ballon, la voisine s'amusait avec sa fille, sa toute petite fille. Elle ne devait pas avoir plus de six ans. Six ans. L'âge même auquel sa mère avait décidé que Colleehn et son père n'étaient pas assez biens pour elle et qu'il faudrait qu'elle cherche mieux. Apparement elle avait trouvé ce qu'elle cherchait, un mari, un fils et une petite fille pour prendre la place de Colleehn dans son coeur. Elle lui en voulait, c'était vrai, parce qu'elle ne pouvait supporter l'idée qu'elle les ait tous les deux abandonnés pour se chercher une autre famille, comme si son ancienne famille n'avait aucune valeur pour elle. C'était sans doute cela, elle n'avait aucune valeur, ni aux yeux de sa mère ni aux yeux de son père. L'ambiance plus que pesante achevait la dernière touche d'enthousiasme que possédait Colleehn et lui faisait souhaiter le retour des cours le plus tôt possible. Ainsi elle partirait de cette sombre maison, elle s'échaperait enfin de cette atmosphère lugubre, de son père qui vivait dans le passé, les yeux sans cesse rivés sur une ancienne photo de famille qui les représentait, lui, sa femme et sa fille. Elle serait beaucoup mieux à Poudlard, toute cette culpabilité, toute cette rancoeur, disparaiterait lorsqu'elle serait revenue là où elle était chez elle, ou du moins tentait-elle de s'en persuader. Elle regrettait parfois le bon vieux temps, lorsque c'était elle qui jouait avec sa mère et que son père les cuovait d'un regard tendre et protecteur. Tout cela s'était envolé il ya bien longtemps, au moment même où sa mère avait franchi le seuil de la porte d'entrée tout en déclarant qu'elle ne reviendrait pas. Mais Colleehn ne voulait pas vivre dans le passé, elle ne l'aurait pas supporté. Elle saisit son sac, sortit de la maison en claquant la porte et tenta d'étouffer le pincement au coeur qu'elle éprouva lorsqu'elle vit que son père n'avait même pas tourné la tête lorsqu'elle était sortie.

    Le chemin de traverse lui apparut comme un refuge, un échapatoire à la vie qu'elle menait depuis le début des vacances. Elle se laisse submerger par l'euphorie d'être enfin dans un lieu de sorcellerie, par l'euphorie d'être en vie. Il y avait du monde et les commerçants devaient sans doute faire des affaires mais Colleehn n'était pas venue pour acheter des fournitures ou pour manger une glace, elle avait quelque chose de plus intéressant à faire, à savoir trouver Jack. Jack Caldwell était son ancien petit-ami, le seul avec qui elle gardait contact. Il était un ami et l'avait toujours été, avant même qu'ils ne sortent ensemble. Le plus étonnant chez lui était qu'il continuait de graviter autour d'elle, uniquement dans l'espoir qu'elle se confie un jour à lui. Chose plus étonnante encore, Colleehn avait quelques espoirs que le seul qui pouvait l'écouter, le seul à qui elle aimait se confier, était en fait son frère. En effet, elle s'était souvenue que Jack avait un frère, un frère plus jeune qui était sans doute à serdaigle, bien qu'elle n'y ait jamais prêté grande attention, et aujourd"hui, elle s'en mordait les doigts. Elle trouva enfin celui qu'elle cherchait, attablé à une terrasse, et marcha lentement vers lui. Elle tira la chaise en face de sa table et lui fit un grand sourire.

    COLLEEHN - Salut, Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insolence.forumsactifs.com/
 
i must ask you for something – j.caldwell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ruby Caldwell - Be yourself and smile
» [Demande de poste vacant] Steven Caldwell
» Ruby Caldwell ··· I feel my heart start beating to my favorite song
» Ruby Caldwell - Oh God, this uniform is too short!
» Message de Ruby Caldwell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatum :: ♦ MONDE EXTERIEUR. . . :: — Londres. :: chemin de traverse-
Sauter vers: