AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 • rencontre avec le Diable #Arianou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maës Woodstom



Masculin nombre de messages : 127
age : 24
maison : — Slytherin
crédits : ©misery angel and unknow.

MessageSujet: • rencontre avec le Diable #Arianou   Sam 27 Juin - 23:00




arianne & maës. a dangerous game
.


Un crayon tomba à terre, le jeune homme s'abaissa pour le reprendre et le faire tourner entre ses longs doigts fins et blancs. Ce garçon assit sur le banc de la table des Serpentard était Maës Woodstom ; un jeune homme réputé pour ses talents de séduction auprès des demoiselles. Par ailleurs, il ne comptait plus le nombre de jeune femme à qui il avait promis amour, fidélité et richesse. Mais qui ne pouvait succomber à cette bouille d'ange surmonter d'air diabolique ? Personne évidemment, mais ça, il le savait déjà.

Refermant brusquement son livre de métamoprhose, le jeune homme porta alors son crayon jusqu'à son oreille et vînt à le déposer contre celle-ci. Son regard s'attarda de suite en direction des autres tables voisine à la sienne. Il y avait bien entendu celle des Poufsouffle, des Serdaigle et celle des Gryffondor. Ces chers et tendres compères. A vrai dire, il n'arrivait pas à les supporter et pour cause ; il y avait toujours cette haine entre les Serpentard et les Gryffondor qui perdurait de génération en génération. Mais malgré tout, Maës possédait tout de même quelques amis dans cette maison. Il y avait Micah Potter, un Potter lui direz-vous oui, mais une personne de confiance à qui il s'est attaché et à noué des liens solide. Ensuite il y a Mathilda L. Bostwick avec qui leur relation reste basée sur le Cap ou pas Cap : un jeu fort intéressant qui les amène généralement à s'envoyer un l'air plusieurs fois de suite. Et enfin, il y a la jeune et jolie Arianne M. Lupin. Cette fille dont songe avec nostalgie notre jeune homme est assise juste en face de lui, elle rêvasse et semble dessiner sur son parchemin. Vous l'aurez compris, Arianne est une jeune fille dont notre cher ami a prit en chasse. En effet, sur sa liste des ' demoiselles à avoir ' il y a la belle Arianne. Les deux jeunes gens se tournent autour, se parlent et se touchent quelquefois mais Maës n'ose jamais passer à l'acte, pas encore. Mais en cette belle matinée, il était sur que quelque chose entre eux pouvait se passer. Sur ce point de vue là, mieux valait ne rien dire à son sujet car le jeune serpentard avoue se tromper régulièrement.

Maës avait toujours le regard fixé sur la demoiselle, attendant qu'elle relève à son tour ses yeux. Ce qu'elle fit, croisant au passage celui du jeune Serpentard qui émit un sourire. Elle avait surement compris son petit jeu. La jolie blonde enroula son parchemin qu'elle mit aussitôt dans son sac, sans pour autant quitter son regard de celui du Serpentard. Prenant enfin son sac qu'elle mit en bandoullière, la Gryffondor détourna son regard et s'en alla à grandes enjambées en direction du hall d'entrée. Là était le feu vert pour le jeune homme. Il savait ce qu'il comptait faire. Alors, remettant son ouvrage dans son sac qu'il mit par la suite lui aussi en bandoullière, Maës se dirigea vers la sortie de la Grande Salle sous les regards intrigués de quelques troisièmes années. En sortant, il rencontra deux ou trois jeunes amis dont il les salua chaleureusement. S'arrêtant un cours instant au bas des escaliers, ses yeux balayèrent le hall d'entrée. Ou pouvait-elle bien être alleé ? Les cachots ? Non, elle déplorait cet endroit. Les cuisines ? Trop tôt pour y aller de plus, il l'aurait aperçue. Et puis ses yeux se stoppèrent sur cette magnifique silhouette qui se dessinait en haut des marches de l'escalier, une main appuyée sur la rembarde et l'observant avec un sourire amusé. Elle lui fit signe de monter, sur quoi, Maës s'exécuta immédiatement. Ce fut lorsqu'il arrive en haut de cet escalier que la belle blonde s'enfonça dans un des nombreux couloirs de Poudlard. Le Serpentard la suivit, mains en poches, il était curieux de savoir où elle comptait l'amener cette fois-ci. La Gryffondor s'arrêta alors, en plein milieu d'un couloir baigné dans une fine pénombre. Elle s'adossa au mur tout en esquissant un mince sourire. Maës l'affrontait du regard, ne cillant pas tandis qu'il arriva enfin à hauteur de la jeune fille. Là, il déposa son sac à terre tout en enlevant celui d'Arianne pour le poser aux côtés de celui du jeune homme. Une main vînt à se plaquer contre le mur, barrant ainsi un passage à la demoiselle, tandis que l'autre effleura du bout des doigts le visage en porcelaine de la belle Gryffondor.

« Quel plaisir de te revoir. Ta présence m'avait .. manquée. »

Il arbora alors un tendre sourire avant de s'écarter d'elle, l'observant une fois de plus. Ses mains vinrent à se fourrer dans les poches de sa robe de sorcier tandis qu'il songeait à la manière dont ils avaient fait tous deux connaissance. Entre eux, leur relation s'était basée sur un jeu de regard, celui qui était amené à le baisser semblait comme trahir l'autre et vice-versa. Et autant vous dire que ce petit jeu était loin d'être terminé. De plus, Maës appréciait la présence de la demoiselle à ses côtés. Disons qu'elle était comme un passe-temps pour lui, un jeu, rien de plus. Cependant, il pourrait lui faire croire qu'il resterait fidèle auprès d'elle, elle n'y croyait pas ce qui rendait davantage le jeune homme proche d'elle, car elle n'était si naïve que ça après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arianne M. Lupin



Féminin nombre de messages : 1749
age : 24
maison : — Gryffindor
crédits : © DEAD & Misery Angel

MessageSujet: Re: • rencontre avec le Diable #Arianou   Dim 28 Juin - 13:17

    La journée était bien avancée, le soleil sans pour autant décliné commençait à pâlir et à perdre de sa superbe. On ne peut pas toujours être au sommet, il y aura forcément un moment ou on sera balayé comme une feuille morte. Pourtant, il faisait encore chaud, il n’était donc pas plus de quatre heures de l’après midi. Certaines personnes étaient en cours et d’autres comme Arianne présentement assise dans la grande salle un cahier sous les yeux, un crayon dans la bouche et le regard lointain fixé sur les carreaux d’une feuille vierge. L’inspiration n’était pas vraiment au rendez vous mais c’est en persévérant que l’on finit par atteindre quelque chose.


    Cela faisait déjà un moment que la blondinette avait fini ses devoirs pour le lendemain et pour les jours à venir. Métamorphose, potions, défense contre les forces du mal....tout y était passé dans un moment d’ennui ou de motivation cela dépend des opinions.


    Avec un sourire léger, Arianne reprit le crayon entre ses doigts et entreprit de rédiger un dizième poème à la star de Poudlard, connu pour ses exploits qui laissaient rêveuse la jeune fille. Oui, elle était une des nombreuses groupies du directeur et elle en était fière. Pendant les cours qu’elle jugeait sans grand intérêt, elle ne se donnait même plus la peine d’écouter.


    Les mots vinrent d’eux-mêmes finalement, et pendant quelques minutes elle ne releva pas la tête et gratta inlassablement sur la feuille qui se remplissait déjà de son écriture ronde et légèrement penchée. Bientôt, le poème fut terminée et satisfaite, Miss Lupin se mit à dessiner des petits cœurs. A force, elle commençait à vraiment faire dans la guimauve mais de toute façon, son directeur ne les verraient jamais … puisque raisonnable finalement, Arianne les brûlaient. Une façon comme une autre pour que personne ne tombe dessus. Bien entendu dans le cas ou quelqu’un de mal intentionné tomberait dessus, ses poèmes n’étaient pas signés.


    Quand même, elle avait une réputation à tenir et un atout non négligeable … son mystère. Elle n’allait pas se risquer à perdre cette facette de sa personnalité pour un poème enflammé dégoulinant de guimauve pour son directeur.


    Sa langue vint humidifier sa lèvre inférieure alors qu’elle mettait la touche finale à son œuvre, un cœur pour le point sut le i. Relevant enfin la tête, elle croisa le regard du serpentard le plus mignon. Allons, allons ne mentons pas. Il y avait bien une raison à l’attroupement de dindes glousseuses qui le suivait à chacun de ses déplacements. Le roi au milieu de sa cour ou alors de manière plus péjorative, le cop au milieu des poules pondeuses. Il lui sourit, elle se contenta de le fixer, de se perdre dans son regard.


    Son parchemin retrouva sa place dans son sac et ce dernier reprit sa place sur son épaule alors que la blonde debout tourna les talons et sortit de la grande salle, un sourire à peine dissimulé par ses cheveux blonds. Lui, il ne pouvait pas le voir c’était déjà pas mal.


    Accoudée à la rambarde des escaliers, Arianne attendit que son petit vert et argent se donne la peine de la rejoindre. Comment savait elle qu’il viendrait ? Elle le savait c’est tout. Elle connaissait le jeu, elle connaissait les règles pour les avoir instaurer.


    Plutôt marrant comme la douce Arianne pouvait jouer avec le feu. Un côté masochiste refoulé peut être ? Allez savoir, le fait était que déjà il montait pour la rejoindre sous une injonction de sa part.


    Arianne s’enfon ça dans la pénombre et parcoura les couloirs avant de tourner brusquement à droite dans un corridor adjacent fait de pénombre. Personne ne venait jamais ici , le noir faisait peur. Et puis quoi de mieux comme endroit pour se faire attaquer … ou pas. La meilleure des cachettes en tout cas.


    Son dos retrouva la douce fraîcheur d’un mur de pierre et suivit la silhouette élancée de Maës qui la rejoignait sans se départir de son sourire. Son sac quitta son épaule et une main blanche et fine vint se positionner contre le mur près de son visage. Sa jumelle, elle opta pour une caresse aérienne sur la joue de la gryffondor.


      - Quel plaisir de te revoir. Ta présence m’avait…manquée.
      - Vraiment … Cet odieux mensonge est il vrai ?



    Un rictus passa sur ses lèvres fines. Elle n’était pas genre de fille à se faire avoir par des mots bien prononcés. Oh non ! De plus, elle avait très bien notée la légère hésitation du serpentard… même si elle ne savait pas vraiment comment l’interpréter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
• rencontre avec le Diable #Arianou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « J’ai fait un pacte avec le diable. »
» Signer avec le Diable...
» rendez-vous avec le diable - kélia&xénosis
» Qui osera faire un pacte avec le diable ? -Lana-
» Quand les démons pactisent avec le Diable [attention âme sensible à éviter] /!\ -18ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatum :: ♦ REZ DE CHAUSSE. . . :: — Escaliers et Couloirs.-
Sauter vers: