AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh, what you do to me; jack.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mathilda L. Bostwick
; matie
gimme some time.

avatar

Féminin nombre de messages : 1007
age : 24
maison : — Gryffindor

MessageSujet: Oh, what you do to me; jack.   Mar 23 Juin - 16:09


      Bien entendu, la vielle folle s'était mise à pleurer comme une madeleine au manoir. Marcus était accouru et avait tenter de faire la morale à Mathilda. Comme si Matie était du genre à écouter les conseils qu'on lui donnait. Bien au contraire. Elle détestait qu'on lui dise quoi faire. Même que la demoiselle avait tendance à faire l'inverse de ce qu'on lui disait de faire. Comme par exemple lorsqu'elle avait confier à son ami Magalie qu'elle avait eu une aventure avec Jack, son ex. La jeune poufsouffle lui avait conseiller d'arrêter, lui avait dit qu'elle allait se détruire en acceptant de jouer avec lui à ses petits jeux pervers. Elle l'avait prévenu qu'un jour Jack trouvait une fille qu'il aimait vraiment et qu'il allait lui résister, qu'elle allait souffrir. La jeune Bostwick également savait que cela allait éventuellement arriver, mais elle n'en avait rien à faire. Tentant de ce convaincre qu'elle n'utilisait Jack que pour combler un manque d'attention plutôt que parce qu'elle y attachait de l'importance. Ce n'était pas comme s'il était son meilleur ami et qu'ils passaient toute leur été ensemble. Quoi que passer une été entière avec lui aurait changer de passer un été à endurer cette sorcière tarée. Olivia était toujours plus sympathique lorsqu'il y avait des invités à la maison. Quoi que la règle 0 garçons dans les chambre des filles risquait de se faire enfreindre mainte et mainte fois si jamais Jack serait venu passer un été au manoir Bostwick.

      En somme, après une crise de larme, le couple était partit laissant la demoiselle avec son enfant intérieur pour seule compagnie. Si elle n'avait pas fait de baby-sitting, elle serait sans doutes déjà partie sur le chemin de traverse. Mais malheureusement, elle devait attendre que la gamine daigne à se réveillée. La demoiselle rejoint donc la cuisine entièrement blanche pour un petit déjeuner. Un plat de fraises et un bout de chocogrenouille firent l'affaire pour lui donner un maximum de force pour affronter cette journée. Alors qu'elle envoyait son plat dans levier à l'aide de sa baguette, elle entendit les pleurs de sa sœur. Montant à l'étage, elle la leva et la prit dans ses bras. L'emportant à la cuisine, elle lui prépara son repas et bref, après une heure elles furent enfin prête à partir. Toutes deux vêtues de robes blanches qu'elle n'avaient pas le choix de porter.

      Les deux sœurs déambulaient dans les petits rues sombre du chemin de traverse. Matie toujours aussi téméraire au point d'ignorer le danger. Elles n'étaient encore arrêtés dans aucunes boutiques, Matie en cherchait justement une où ils vendaient des chaudrons, car le sien n'était plus très potable. Ne tenant plus la main de sa sœur, Matie leva les yeux pour lui demander son avis.

      « ... T'en dit quoi Becky ? »

      Son cœur s'arrêta de battre alors qu'elle regardait autour d'elle. La gamine avait disparu. Bordel, mais où elle était passée encore celle-là. Elle ne songea même pas une seconde à ce qu'il pouvait lui être arrivé, jugeant qu'il n'y avait rien de dangereux pour une gamine dans ses rues. Elle se mit à courir en l'appellant.

      « BECKY ? BECKYYY ! »

      Sa course s'arrêta à quelques pas de sa sœur qu'un homme tenait dans ses bras. La gamine avait son bras autour du coup du jeune homme, rigolant avec lui de bon cœur. Mathilda ne pu réprimer un sourire en les apercevant tous les deux. Son estomac se tordant en observant le beau Jack. Elle ne pouvait malheureusement pas crier haut et fort qu'elle lui était indifférente, c'était totalement faux. Si sa sœur n'avait pas été là, Matie l'aurait rapidement entrainé avec elle dans un baiser vers les petites rues sombres. Vous avez vraiment besoin de savoir ce qui serait arrivé par la suite ?

_________________
    I don't want this moment to ever end
    'Cause everything's nothing without you
    I'd wait here forever just to see you smile
    'Cause it's true I am nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack E. Caldwell

avatar

Féminin nombre de messages : 1008
age : 25
maison : — Hufflepuff

MessageSujet: Re: Oh, what you do to me; jack.   Mar 23 Juin - 21:40

    Ce matin là, Jack fut réveillé en douceur par les bruits de circulation, le chant des oiseaux, et la brulure du soleil sur son torse nu. Il mit le temps qu'il faut pour émerger, puis sorti finalement des couvertures, en caleçon. Il s'étira, faisant craquer quelques uns de ses os, puis se dirigea vers sa fenêtre pour l'ouvrir en grand.
    Une des sœurs de Polly, Holly, le vit et lui fit un grand sourire accompagné d'un signe de main, auquel Jack répondit vaguement. De un, il n'était pas totalement éveillé, de deux, Holly et Dolly étaient loin d'être ses meilleures amies.

    Il descendit lourdement les escaliers, et s'affala sur une chaise autour de la table de la cuisine. Son petit frère mangeait ses céréales, doucement. Il ne devait pas être bien plus matinal que Jack.

    « 'jour. » lâcha ce dernier, en se servant un bol de café qu'il mélangea à du lait.

    Il ajouta un sucre quand Éva, leur aide au foyer, ou femme de ménage, comme vous préférez, entra en souriant, toute guillerette. Les deux jeunes la saluèrent, elle était un peu comme une tante pour eux.

    « Tenez, un fax de votre père. Il est arrivé ce matin, à 8 heure. » dit-elle, tendant le papier.

    Tom, le plus alerte des deux pour le moment, le prit, le parcouru du regard, grogna et le tendit à Jack. Le message était clair : à toi.
    Jack lu le mot, très court, de leur paternel.

    « Bonjour les garçons. J'ai besoin de vous, il me faudrait deux nouveaux chaudrons type.... blablabla. »

    Ok. De toute façon, il fallait qu'il se rende sur le chemin de Traverse, pour acheter ses deux derniers livres manquants. Il termina son petit déjeuner rapidement, et monta prendre une douche. Il enfila un de ses jeans légèrement slim usé, mit une chemise et prit son porte-feuille. Rapidement, il descendit, salua Éva et son frère, puis utilisa la poudre de cheminette pour arriver rapidement. Flemme de marcher oblige.

    Une fois sur la grande rue commerçante, pleine de sorciers affairés et pressés, Jack commença par la librairie. Il régla ses achats, sortit, et, alors qu'il flânait dans la rue, se rapprochant lentement mais surement de la boutique de chaudrons, il fut stoppé net par une petite chose qui lui attrapa la jambe et la serra fort contre elle.

    « Becky ? » s'étonna Jack.

    Un instant incrédule, il finit par la prendre dans ses bras. Un grand sourire angélique éclairait son petit visage, et la gamine de 5 ans entoura de ses petits bras le cou de Jack. Ravi, celui-ci se mit à rire. Beck' était la petite sœur de son ex-copine, Matie. Matie...

    « Becky, où est ta sœur ? Tu es seule ? » demanda-t-il finalement, un peu inquiet de la trouver ainsi.

    A peine avait-il finit sa phrase que son regard croisa celui de la jeune femme. Les battements de son cœur eurent un raté.

    « Mattie... » ne put-il s'empêcher de lâcher à sa vue. « Salut. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilda L. Bostwick
; matie
gimme some time.

avatar

Féminin nombre de messages : 1007
age : 24
maison : — Gryffindor

MessageSujet: Re: Oh, what you do to me; jack.   Mar 23 Juin - 22:49


      « Mattie... Salut. » Jack, son ancien petit ami, son ancien ami, celui sur qui elle avait compter pendant les pires moments, mais qui l'avait égoïstement abandonnée. Il l'avait abandonné au pire moment, au moment où elle avait affreusement besoin d'une bouée, il l'avait laissée couler. Elle avait pendant longtemps été fâchée qu'il l'ai laisser tomber alors que cette sorcière s'installait chez-eux et peignait le tout en blanc. Ils ne s'étaient parler que 10 mois après leur rupture. Alors qu'ils s'étaient tous deux retrouvés en colle. Inévitablement, elle ressentait toujours quelque chose pour lui. Il y avait toujours ce truc entre eux. Cette chose inexplicable et sans intérêt qui les liait. Il avait été celui à qui elle avait donner sa pomme, il en avait fait de même.

      « Jack, bonjour. »

      Répondit-elle en s'avançant doucement vers eux. Sa robe blanche et vaporeuse volant doucement de chaque côtés d'elle. Bien que c'était une évidence même pour tous ceux autour, Mathilda se persuadait que, sentimentalement, c'était terminé entre eux. Il ne restait plus qu'une envie brûlante que son corps avait de retrouver la peau qui l'avait frôler en premier. Juste une attirance qu'elle mettait sur le dos de ses hormones pour soulager sa conscience. Pas que Matie se sente spécialement coupable, elle fréquentait d'autres mecs. Notamment Dexter qui lui tournait autour depuis un moment. Remarquant sa petite sœur toujours accrochée au coup du bel Apollon, Mathilda ne pu s'empêcher de trouver l'attitude de sa sœur déplacée. Lorsqu'ils étaient ensemble c'était normal, mais maintenant c'était étrange, Jack la trouvait sans doutes collante.

      « Becky, laisse Jacky, tu veux ? »

      La demoiselle se mordit doucement la lèvre. Les joues de la demoiselle s'enflammèrent bien malgré son intention. Elle l'avait appelé Jacky naturellement, le petit surnom qu'elle lui donnait lorsqu'ils sortaient ensemble. La jeune femme regrettait étrangement cette époque. Cette époque où tout était normal, où sa vie allait bien. Cette époque où elle avait une famille heureuse et une mère en vie. Une époque où on ne la prenait pas pour une idiote simplement parce qu'elle apprenait moins vite que les autres. Elle aurait donner n'importe quoi pour retourner dans le temps pour y rester. Rien n'était compliqué alors qu'elle n'avait que 15 ans, mais aujourd'hui, tout le monde se prenait la tête avec un rien.


hj; c'est nul, désolée, je t'aime. Very Happy

_________________
    I don't want this moment to ever end
    'Cause everything's nothing without you
    I'd wait here forever just to see you smile
    'Cause it's true I am nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack E. Caldwell

avatar

Féminin nombre de messages : 1008
age : 25
maison : — Hufflepuff

MessageSujet: Re: Oh, what you do to me; jack.   Mer 24 Juin - 21:58

    Le regard de Jack s'était déjà perdu dans la contemplation de Matie. Sa robe blanche se soulevait légèrement à cause des quelques souffles du vent, ses cheveux noirs également. Elle avait toujours ce petit minois absolument craquant qu'il adorait. Il se surprit à fouiller sa mémoire à la recherche de l'odeur de son cou. Se reprenant, il déposa un bisous sur la joue de Becky, et la fit descendre de ses bras, pour lui prendre la main.

    Il comprenait que la situation devait paraître bizarre, et que cela puisse géner Mathilda. Après tout, ils n'étaient plus ensemble. Et leur relation s'était un peu perdu... Certes, recemment, ils s'étaient tous les deux laissé allé, et avaient re-couché ensemble... Mais ça ne signifiait rien pour elle. C'est ce dont il voulait se convaincre.
    Voyant ses épaules nues, Jack sentit une vague de désir. L'envie d'elle était encore et toujours là. Mais il refusait de s'y laisser prendre. Jamais il ne la referait soufrir comme lors de leur rupture, c'était une promesse qu'il s'était faite à lui-même.

    Tenant toujours la petite main de la gamine, il fit deux pas en avant, les deux derniers pas le séparant de Matie. Refusant de se perdre dans ses yeux gris ou de flancher à la tentation de ses lèvres, il fuyait son regard, observant les boutiques tout autour et les passants.
    Jacky... Elle avait dit Jacky. Ils étaient nombreux à l'appeler ainsi, mais dans la bouche de la jeune femme, le surnom résonnait comme une chanson d'amour. Il eut un sourire en coin et observa Matie qui rougissait.

    « Ca ne me dérange pas qu'elle s'accroche à moi. » dit-il, ne sachant pas vraiment lui-même si il parlait de Becky ou de sa grande soeur... « Qu'est-ce qui vous amène ici, toutes les deux ? »


hj; moi c'est pire. désolée, court et baclé, mais je voulais que tu puisses répondre..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilda L. Bostwick
; matie
gimme some time.

avatar

Féminin nombre de messages : 1007
age : 24
maison : — Gryffindor

MessageSujet: Re: Oh, what you do to me; jack.   Jeu 25 Juin - 0:05


      Jack déposant un bisou sur la joue de la petite Rebbeca qui lui souriait. Matie ne pouvait s'empêcher de l'envier. Les baisers de Jack étaient merveilleusement délicieux. Même lorsque ce n'était qu'un baiser tout doux sur la joue. Depuis le début de leur relation, chaque fois que Jack l'embrassait c'était le même effet sur elle. Ses jambes devenaient tristement molles, ses joues s'enflammaient et une bouffée de chaleur s'emparait d'elle. Elle se sentait tellement vulnérable dans les bras de Jack, tellement fragile et incontrôlable. Il la fit descendre de ses bras, lui prenant doucement la main avant que tous les deux ne s'approchent d'elle.

      « Ça ne me dérange pas qu'elle s'accroche à moi. » Avait-il lâché sans vraiment savoir que sa phrase avait peut-être un double sens. Mathilda s'était effectivement attachée à Jack lorsqu'ils sortaient ensemble. Mais il lui avait briser le cœur. Intentionnellement ou pas, néanmoins il l'avait fait. Maintenant elle avait peur de retourner vers lui. Ce que inévitablement, elle faisait tout de même. Elle lui était déjà retombée dans les bras, elle avait flanché et ne l'avait même pas regretter. Il n'avait eu qu'à lui faire son petit sourire, ce petit sourire qu'elle adorait toujours, et elle c'était approché de lui. Le nez du jeune homme descendant lentement dans son coup pour aller déposer un baiser au creux de son épaule et la bataille était déjà gagnée. C'est avec une légèrement amertume qu'elle revoyait ses images.

      « Qu'est-ce qui vous amène ici, toutes les deux ? » Avait-il enchérit, la gamine préférant rester auprès de lui plutôt que de venir trouver sa sœur. Matie la comprenait néanmoins d'apprécier énormément Jack, lorsqu'on était en sa compagnie sourire n'était pas une option, mais une obligation.

      « Je suis venue m'acheter les quelques trucs qu'il me manque pour commencer l'année. Et comme Olivia à décider de nous voler notre père pour une journée, je suis chargée de m'occuper de la puce. »

      Matie renvoya la grimace que sa sœur lui faisait, elle était vraiment adorable cette enfant. Comme si ce n'était pas assez, elle ressemblait à sa mère. Oh que oui, elle ressemblait à leur mère sans doutes plus que Matie elle-même. Elle se rapprocha doucement d'eux, allait brièvement chatouiller les côtes de sa sœurette pour la taquiner. Déposant de nouveau son regard sur Jack, elle était tiraillée, mordillant doucement sa lèvre inférieur. Cédant à cette envie qui brûlait doucement en elle, elle lui proposa donc.

      « Ça te dirait de nous accompagner ? »

_________________
    I don't want this moment to ever end
    'Cause everything's nothing without you
    I'd wait here forever just to see you smile
    'Cause it's true I am nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack E. Caldwell

avatar

Féminin nombre de messages : 1008
age : 25
maison : — Hufflepuff

MessageSujet: Re: Oh, what you do to me; jack.   Ven 26 Juin - 16:08

    Avec le sentiment que son coeur se serrait encore plus dans la poitrine, Jack vit Mattie s'approcher encore plus de lui, pour se baisser et chatouiller sa petite soeur. Becky tenait fermement la main de Jack, et il se demanda s'il n'était pas préférable qu'il la prenne dans ses bras.
    Les accompagner ? Non, il ne rêvait pas, Mathilda lui proposait bel et bien de venir avec elles. Comme avant. Comme quand ils étaient tous les deux, comme les vacances de Noël qu'ils avaient passé ensemble, soit tous les deux, soit chez leurs familles respectives... C'est sans hésiter longtemps que ce dernier lâcha un « Ouais, avec plaisir ! » enjoué.

    Il lui offrit un immense sourire rayonnant, un de ceux qui ne peuvent être que sincère. Le fait qu'elle lui demande ça était pour lui plus qu'une proposition. C'était le début d'une réconciliation.
    Montrant une boutique à deux cent mètres d'eux, Jack expliqua :

    « Je dois aller commander quelques trucs pour mon père, ça te dérange si on y va rapidement ? Ensuite, on fera ce dont tu as envie. »

    Matt' haussa les épaules, et, tous trois se mirent en route. Alors que Becky – qui avait conssenti à lâcher la main de Jack – et Matie attendaient dehors, Jack entra dans la boutique. Il se dépécha de commander les chaudrons au nom de son père, et ressortit avec le reçu. Elles étaient toujours là, à l'attendre. Le sourire de Jack semblait contagieux, et Matie était divinement attirante. Cependant, il se refusait à flancher. Il ne devait pas l'embrasser, il ne pouvait pas.

    *Bon, ok, c'est trop dur.* pensa-t-il

    Et sans y réfléchir davantage, très vite, il se pencha vers elle et déposa un baiser léger sur sa joue gauche. Puis il s'accroupit et reprit Becky dans ses bras. Une fois debout, il planta son regard gris dans les yeux de Mattie.

    « Par quoi on commence ? » fit-il, faisant comme si de rien n'était. « Je vous offre une glace ? Ca me fait plaisir. » termina Jack.

    La journée était chaude, et presque assez douce pour se baigner... Il se dit qu'il aurait pu inviter les filles à passer la soirée à la maison, pour dîner et éventuellement piquer une tête dans la piscine puisque son père était absent, mais il était peut-être trop tôt. Il relégua l'idée à plus tard, en fonction du déroulement de l'après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilda L. Bostwick
; matie
gimme some time.

avatar

Féminin nombre de messages : 1007
age : 24
maison : — Gryffindor

MessageSujet: Re: Oh, what you do to me; jack.   Ven 26 Juin - 20:30


      « Ouais, avec plaisir ! » Le lèvres de Mathilda se fendirent en un beau sourire qu'elle tentait de masquer quelque peu. Elle ne voulait pas être trop heureuse. Après tout, elle n'éprouvait strictement rien pour le jeune homme. Juste cet affreux élancement dans sa poitrine chaque fois qu'il la regardait, qu'il souriait ou encore qu'une effluve de son parfum légèrement épicé venait chatouiller ses narines. Absolument rien sauf ça et également les papillons. Ces petites bêtes idiotes qui tournoyaient dans son estomac chaque fois qu'il frôlait sa peau ou s'approchait doucement d'elle. Jack lui, ne s'empêchait pas d'être heureux, il souriait de toutes ses dents et était incroyablement séduisant.

      « Je dois aller commander quelques trucs pour mon père, ça te dérange si on y va rapidement ? Ensuite, on fera ce dont tu as envie. » Montrant une boutique de chaudrons pas trop loin. Matie avait affreusement envie d'être en sa compagnie en cette journée. Il lui aurait demander de l'accompagner en Égypte, elle aurait hausser ses épaules avec un petit sourire. Ils se mirent tout trois en route, Matie ne pouvant s'empêcher de poser son regard sur Jack alors qu'ils marchaient tous ensemble. Il entra dans la boutique, elle et Rebecca restant à l'extérieur. La gamine leva alors un regard heureux vers elle, Matie fronça doucement ses sourcils alors que la voix de la gamin résonnait.

      « Tu l'aimes bien Jack, pas vrai ? » Mathilda la regarda, soupirant doucement. Même pour une gamine de 5 ans, ça crevait les yeux. La jeune femme ne pu s'empêcher de se trouver pitoyable. « Ouais, je l'aime bien. » Fut la seule réponse de la demoiselle, la gamine allait en rajouter, mais sa grande sœur lui fit signe de se taire alors que le beau Jack s'approchait de nouveau d'elles. Jack souriait et Matie aussi, tandis que la petite les regardaient émerveillée à l'idée de les revoir de nouveau ensemble. Soudainement, alors que Matie s'y attendait le moins, Jack se pencha vers elle et déposa un bisou sur sa joue gauche. Cette dernière s'enflamma doucement, tout comme l'autre. Jack planta son regard dans le sien, Mathilda détourna les siens vers le sol durant une seconde de peur de ne s'empourprer d'avantage.

      « Par quoi on commence ? » Commença-il tandis que la plus vielle de Bostwick restait muette. Il poursuivit donc avec sa proposition. « Je vous offre une glace ? Ça me fait plaisir. » Mathilda n'eut même pas le temps d'en placer que Becky commençait son numéro.

      « Oh oui, une glace ! Je veux un glace moi ! J'en veux une ! On peux Matinouchouette ? S'il te plait ! Tu serais la meilleure des grandes sœur du monde. » Matie ne pu s'empêcher de rigoler en voyant la gamine. En faire autant pour une simple glace. La jeune femme aurait été cruelle de lui briser ses illusions en refusant.

      « D'accord Becky, on y vas. »

      La brunette releva doucement ses yeux gris vers son ancien petit ami. Si Rebecca n'avait pas été là, elle n'aurait sans doutes même pas adresser la parole à Jack. Finalement c'était peut-être une bonne chose que la sorcière l'ai obligée à s'occuper de la petite pour la journée. Il était clair qu'elle était toujours amoureuse. Mais son petit cœur amoureux avait affreusement peur de recevoir un autre coup violent de celui qui lui en avait donner un en cinquième. Pourtant Mattie aurait eu une envie folle de l'embrasser ici, maintenant juste là. Même qu'alors qu'ils marchaient doucement pour ce rendre chez le marchand de glaces magiques, Mathilda avait une envie intense de saisir la main de Jack, de poser doucement sa tête sur son épaule tout en marchand et qu'il vienne déposer un baiser au sommet de son front. Son cœur en ce moment ce fichait bien d'avoir été brisé, mais sa tête ne s'en fichait bien, elle savait comme son cœur était insupportable lorsqu'il était brisé.

_________________
    I don't want this moment to ever end
    'Cause everything's nothing without you
    I'd wait here forever just to see you smile
    'Cause it's true I am nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack E. Caldwell

avatar

Féminin nombre de messages : 1008
age : 25
maison : — Hufflepuff

MessageSujet: Re: Oh, what you do to me; jack.   Mar 30 Juin - 21:46

    Becky réagit au quart de tour à la proposition de Jack. Il avait visé juste, et se rappelait encore des goûts de la petite avec justesse. Cela lui tira un sourire. Toujours dans les bras de Jack, elle tirait sur la bretelle de la robe de sa grande sœur, pressante.
    Mattie accepta, ce qui ravit Jack.

    Ils se dirigèrent vers la petite boutique colorée du marchand de glaces magiques. Il retenait avec son bras gauche la jolie Rebecca, encore toute légère, et, de sa main droite, il prit la main de Matie. Il ne se rendit compte de son geste que lorsque leurs mains furent nouées. Alors son cœur sembla s'emballait, et il craignait que la jeune femme ne l'entende. Du coin de l'œil, il l'observa. Elle avait les joues rosées, et évitait avec soin de se tourner vers lui. Le point positif était qu'elle ne l'avait pas repoussé. Ressentait-elle aussi ce chamboulement, dans son estomac ? Ce genre de sentiment le dégoutait. C'était totalement le contraire de la virilité, il se sentait tellement vulnérable.

    De tout le chemin, ils ne dirent aucun mot. Arrivés sur la terrasse, Jack déposa Becky qui s'approchait déjà du vendeur, souriante, et il lâcha à regret la main de celle qu'il aimait. Oui, car il l'aimait. C'était évident. Et encore, il avait été assez idiot pour en douter jusqu'ici. Qu'est-ce que les hommes sont bornés, et aveugles, parfois ! Cette pensée lui arracha un nouveau sourire. Il n'y avait devant l'étal de glaces multicolore que quelques tables, la plupart des gens achetant à emporter. Aussi, des quatre table en fer disposées en désordre, seules deux étaient occupées par un couple et une mère de famille entourée de ses enfants.

    Jack retrouva Becky et il choisirent ensemble ce qu'elle voulait. La gamine, après réflexion, opta pour une glace aux Trolls. Autrement dit, un mélange vanille/pistache au dessus duquel flottaient paresseusement des boulettes marrons non-identifiées. C'était à la fois répugnant et magique. Becky trotta jusqu'à une table, sa glace en mains.
    Le jeune homme se tourna vers Mattie.

    « Qu'est-ce que tu prends ? Tu... Tu veux.. La même chose ? Enfin, comme... Comme quand on venait ici ? »


    Ses propos était assez confus. En réalité, il souhaitait savoir si ses goûts en matière de glaces étaient toujours les mêmes et si elle voulait la même glace que celle qu'ils avaient l'habitude de commander lorsqu'ils venaient ici en couple...


hj; mon dieeeu, j'écris vraiment du caca. XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh, what you do to me; jack.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh, what you do to me; jack.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» Jack Skellington
» fiche technique jack rellon
» Jack Layton est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatum :: ♦ MONDE EXTERIEUR. . . :: — Londres. :: chemin de traverse-
Sauter vers: