AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 c e d r e l l a • j u s t . b e . y o u r s e l f ;; terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cedrella Goyle



Féminin nombre de messages : 307
age : 26
maison : — Hufflepuff
crédits : (c) Lora

MessageSujet: c e d r e l l a • j u s t . b e . y o u r s e l f ;; terminée   Mar 9 Juin - 0:11



cedrella goyle - 8ième années


    en plus ► Nom d'un pitiponk, un moldu !
    ......................................................................................................................................................................................................................


      pseudo: velvet ground
      présence sur le forum : sept jours sur septs
      avatar : katie cassidy I love you
      qui est là ?
      une suggestion, un commentaire ? superbe forum, comme toujours quoi.




Dernière édition par Cedrella Goyle le Dim 21 Juin - 20:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedrella Goyle



Féminin nombre de messages : 307
age : 26
maison : — Hufflepuff
crédits : (c) Lora

MessageSujet: Re: c e d r e l l a • j u s t . b e . y o u r s e l f ;; terminée   Mar 9 Juin - 0:12


      because when the children cry

    « Maman, regarde ce que j'ai fais. »
    « Je n'es pas le temps Cedrella. »
    « Mais maman, tu n'as qu'a tournée la tête et regarder pour deux secondes. »
    « Cedrella, je t'es dit que je n'avais pas le temps. »
    « Tu as toujours le temps pour les autres mais jamais pour moi! »
    « Cedrella tu vas arrêter tes enfantillages maintenant et agir correctement. »
    « Mais je suis un enfant maman et je veux juste que tu regardes mon desing! »
    « CEDRELLA! JE T'ES DIT DE ME LAISSER TRANQUILLE. »

    Ma mère est une femme haudieuse et imbu d'elle-même. Ne faisant rien de la journée, elle ne faisait que parler avec ses amies qui venaient la rejoindre à la maison ou encore à faire ces foutus mots croisés alors que mon père devait faire survivre la famille. En plus d'être haudieuse, elle avait décider que j'allais être son souffre douleur. Je n'allais pas être invisible comme Critalyn ou encore être sa préférer comme Caspar l'était. Non, moi je lui tenais tête et même si je devais par la suite être frappé par celle-ci je savais que je n'allais certainement pas être comme elle. Je l'as regardais continuer ses mots croisés quand j'entendis des pas dans l'escalier. Je n'avais pas besoin de tournée la tête pour savoir que c'était mon jeune frère, Caspar. Puis il arriva en courant, et cria à notre mère:

    « Maman, regarde. J'ai enfin fini mon dessin de la famille. »
    « Mais cela est super mon chéri. Montre moi cela pour voir. »
    « Tu peux venir voir toi aussi Cedrella si tu veux. »
    « Non, c'est correct. Maman voulait pas voir le mien alors je ne regardes pas le tien. »
    « Pourquoi es-tu méchante comme cela Cedrella. »
    « Ce n'est pas moi la méchante c'est elle! »
    « Cedrella, tu viens ici tout de suite pour voir le desin de ton frère! »

    Mais je lui avais déjà tourné le dos, sachant très bien que j'allais recevoir un coup d'un instant à l'autre. Puis je remarqua Cristalyn assise en haut assistant à la scène comme a son habitude sans rien dire. Personne n'avait remarquer ou entendu ses pas pour s'asseoir dans l'escalier. J'avais entendu ma mère se lever, je savais qu'elle se dirigeais vers moi, juste à voir le visage crisper de ma soeur. Ce n'était pas la première fois que ma mère allait me toucher mais habituellement mon père était là pour l'arrêter alors que là, on était seulement les trois enfants avec elle. Mon père m'avait dit de ne pas la provoquer car il savait qu'il ne revenait que tard dans la soirée. Je regardais sur l'horloge pour voir l'heure, il m'avait dit qu'il revenait pour le souper donc vers 6 heures. Alors qu'à cette instant, il n'était que 4 heures. Je priais pour qu'elle ne me fasse pas trop mal, sachant que je l'avais provoquer beaucoup avant que Caspar arrive. J'allais me retourner pour savoir ce qu'est-ce qu'elle allait faire quand la porte s'ouvrit. Alors je vis le visage de ma soeur se détendre. Je me tournais au même moment que ma mère et un sourire s'afficha sur mon visage. Il était rentrer, je couru vers lui pour lui sauter dans les bras. Ces yeux étaient rivés sur ma mère et quand j'arriva dans ses bras, je lui murmura:

    « Tu sais que tu arrives juste au bon moment papa. »
    « Je ne t'avais pas demandé de ne pas la provoquer? »
    « Tu me connais, je suis incapable de ne pas le faire. Et des fois, elle le fait exprès. »

    « Okay, tout le monde se soir on prépare le dîner en famille. »

    Le sourire que j'avais mit sur mon visage quand mon père lorsque mon père était arriver resta. Ma mère retourna s'assoir sans dire un bonjour à mon père. Caspar et Cristalyn virent vers nous et nous avions fait comme-ci cette scène ne c'était jamais passer. Ce soir-là, j'avais réaliser que je n'allais jamais devenir comme ma mère. Je voulais plutôt être tendre et gentil comme mon père était et même ci cela veut dire me faire frapper, j'allais prouver à ma mère que je n'allais certainement pas me faire marcher sur les pieds. J'avais 9 ans et je savais que deux ans plus tard, j'allais être a Poudlard et que j'allais devoir la supporter que l'été, mais je ne savais certainement pas ce qui m'attendais quand j'allais mettre les pieds là-bas.


Dernière édition par Cedrella Goyle le Dim 21 Juin - 1:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedrella Goyle



Féminin nombre de messages : 307
age : 26
maison : — Hufflepuff
crédits : (c) Lora

MessageSujet: Re: c e d r e l l a • j u s t . b e . y o u r s e l f ;; terminée   Mar 9 Juin - 0:13


      because when you meet your soul mate

    « Cedrella vient ici ma chérie. Je vais te présenter quelqu'un. »
    « Qui papa? »
    « Cedrella, je te présente Callum Abraham, il est le fils d'une personne qui travaille avec moi. »
    « Bonjour Callum. C'est un plaisir de te rencontrer. »
    « Bonjour a vous Cedrella. »
    « Pourquoi il me dit vous?
    « Parce qu'il est bien élever lui au moins. »

    J'allais répliquer mais je vis le regard sévère de mon père qui voulait dire que je dissais un mot, il n'allait pas arrêter ma mère comme il le faisait toujours. Je regardais Callum qui était retourner rejoindre ses parents et je vis Caspar se diriger vers moi en me regardant. Je savais qu'il allait me dire quelque chose qui voulait dire d'arrêter de répliquer mais je n'avais pas envie d'entendre les reproches de ma famille. Alors je décida tout simplement de les ignorer. À dix ans, je savais que je n'étais pas comme ma famille mais cela ne me dérangeait pas. J'aimais être différente, même-ci cela voulait dire que ma mère me déteste au plus haut point, je n'allais certainement pas dire que je l'aimais moi aussi. Je m'étais diriger vers l'arrière de la maison, dans la cour pour être plus clair, j'aimais cette endroit. Calme et silencieux la plupart du temps, je n'entendais pas ce qui se passait dans la maison. Je passais une main dans mes cheveux pour que la douce brise passe dans ceux-ci. Quand j'allais m'asseoir sur le banc j'entendis une voix dire:

    « Je ne m'assoirais pas la si j'étais toi. »
    « Et pourquoi cela? »
    « Si tu aurais regardé, tu aurais vu que le banc et mouiller. »
    « Et qu'est-ce qui te dit que ce n'était pas cela que je voulais. »
    « Parce que je ne connais personne qui voudrait avoir le derrière mouiller. »
    « Justement, je suis différente des autre. »
    « Oui cela on me l'avait déjà dit. »

    Je le regardais, il avait se regard hautain que je détestais habituellement chez les gens mais chez lui, je trouvais cela plutôt mignon. Pourtant, il ne semblait pas méchant, on aurait dit qu'il voulait seulement que sa famille soit fière de lui. Mon sourire habituelle s'afficha sur mes lèvres et je mis de nouveau ma main dans ma chevelure blonde. Je le regardais et on aurait dit que j'attendais quelque chose. Quoi? Je ne le savais pas, mais mon regard ne se détachait pas du mien. Puis je remarqua qu'il m'avait dit tu cette fois alors que deux minutes au paravant il m'avait dit un vous. Je le regardais tranquillement pour voir si il allait ce décider à prendre la parole ou si il se dissait comme moi et qu'il n'allait rien dire tant que l'autre n'avais pas pris la parole. Ce silence devenait insoutenable alors je dis:

    « Moi, il y a quelque chose qui m'intrigue. »
    « Oui quoi? »
    « Pourquoi tout a l'heure tu m'as dit vous alors que maintenant tu me dis tu? »
    « Parce que mes parents étaient là. »
    « Alors tu te laisses contrôler par tes parents. »
    « Non pas contrôler, mais je dois être poli quand ils sont présent. »
    « C'est ce que je dis. Tu te laisse contrôler par eux. »
    « Tu sais, on est pas tous comme toi. Nous on veut pas que notre famille nous respecte. »
    « Tu penses vraiment que je fais exprès d'être différente. Si tu penses cela tu te trompe Callum. »
    « Alors pourquoi est-ce que mes parents m'ont dit de faire attention à toi. »
    « Parce que ta mère est amie avec la mienne. Et je suis son souffre douleur. Je lui répliques, je fais savoir mon point de vue. Je ne veux pas me faire dicter ma conduite comme mon frère ou encore être invisible comme ma soeur. »
    « Non, tu préfères te faire frapper à la place. »

    Je le regardais, je ne savais pas quoi répondre. Il me remettais en question. Est-ce que vallait la peine de répliquer pour ensuite me faire frapper. Est-ce que cela allait être comme cela pour toujours. Est-ce que j'allais répliquer à mes proffesseurs à Poudlard et ceux-ci allait me frapper. J'avais détacher mon regard du sien et il avait comprit qu'il avait toucher un point faible. Aussitôt, son air hautain prit le bord. Il c'était rapprocher, et avait mit un bras autour de son épaule pour lui dire tranquillement:

    « Je suis désoler, ce n'était pas ce que je voulais dire. »
    « C'est correct mais on peut ne pu en parler. »
    « Avec plaisir. »

    Une amitiée allait naître mais seulement pour un an. J'allais changer l'histoire de ma famille alors que lui allait la continuer. J'allais devenir une honte pour ma famille alors que lui allait faire ce qu'il avait commencer à notre rencontre. Il allait suivre la voit déjà toute tracé pour lui.


Dernière édition par Cedrella Goyle le Dim 21 Juin - 3:15, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedrella Goyle



Féminin nombre de messages : 307
age : 26
maison : — Hufflepuff
crédits : (c) Lora

MessageSujet: Re: c e d r e l l a • j u s t . b e . y o u r s e l f ;; terminée   Mar 9 Juin - 0:13


      because you fell like home


    « Essaye de ne pas provoquer trop de bataille Cedrella. »
    « Tu sais que je ne te ferais jamais honte. »
    « Passe une bonne année ma chérie. »

    Je souriais à mon père, contente de voir que j'allais enfin quitter cette famille de fou. Je regardais mon père, il était retourner rejoindre ma mère, et mon frère qui voulait rentrer dans le train alors que Cris' restait derrière sans rien dire. J'étais rentrer dans le train et je faisais des signes d'au revoir à mon père. Les autres je m'en foutais, ma mère ne m'avait même pas dit au revoir et Caspar n'avait fait qu'une crise pour essayer de rentrer dans le train. Quand j'étais rentré, j'allais essayer de me trouver un endroit où pouvoir être tranquille. Puis je le vis qui se dirigeais vers moi avec son air que j'aurais dut détester. Puis il cria:

    « Contente d'enfin être libre? »
    « Plus que jamais. »
    « Alors on va s'assoir Ced'. »
    « Avec plaisir Callum. »

    Je me dissais qu'au moins je connaissais quelqu'un dans cette école. Durant tout le chemin, nous étions en train de parler de tout et de rien. Comment on était content de quitter notre famille. Je ne savais pas quoi penser de Poudlard, quand on était arriver, on nous avait embarqué dans des barques et nous nous étions diriger vers la grande sale. Il était dans les premiers à être nommé et dès que le choixpeau est été posé sur sa tête, le choixpeau s'écria Serpentard. Quand il passa à côté de moi, il me sourit. Les noms continuaient à être nommé puis on arriva au mien et le directeur adjoint cria:

    « Cedrella Goyle! »

    Je pris un inspiration et monta les marches. Je savais que je n'allais surement pas être à Serpentard mais je savais aussi que beaucoup de personne qui connaissait ma famille savait qui j'étais. Je marchais la tête haute et puis le directeur adjoint, mit le choixpeau sur ma tête. Je fixais en avant de moi et me dissait que cela allait vite. Je m'entendais à ce que le choixpeau disse ma maison maintenant mais il prenait son temps, je ne savais pas pourquoi mais je sentais qu'il bougeait sur ma tête, comme-ci il essayait de trouver où est-ce qu'il allait m'envoyer. Je regardais toujours devant moi quand le choixpeau dit:

    « Tu ne sembles pas vouloir être comme les autres de ta famille mais au fond de toi je vois une grande passion de savoir mais aussi de la détresse. Tu semble vouloir être innovensive et aussi tu sembles vouloir prouver que ta famille est toujours bonne. Et c'est pour cette raison que je t'envoye à POUFSOUFFLE! »

    Le sourire qui était apparut sur mes lèvres lorsqu'il avait nommé ma maison s'effaça en voyant que Callum ne me regardait pas. Il semblait fâcher de voir que je n'allais pas être avec lui, il semblait fâcher de voir que j'étais pas à Serpentard comme tout Goyle qui se respecte. J'avais changer l'histoire de ma famille mais peut-être que j'allais le regretter de tant vouloir être différente des autres. Je regardais ma nouvelle maison, ceux-ci avait l'air gentil mais n'était pas comme la vie que j'avais toujours connu. J'allais devoir m'habituer de vivre dans un monde calme au lieu d'un monde rempli de haine et puis il avait Callum, il ne semblait pas vouloir relever le regard pour me regarder et me dire ce qu'il avait. Je ne savais pas pourquoi mais j'avais l'impression que je venais de perdre mon ami.


Dernière édition par Cedrella Goyle le Dim 21 Juin - 6:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedrella Goyle



Féminin nombre de messages : 307
age : 26
maison : — Hufflepuff
crédits : (c) Lora

MessageSujet: Re: c e d r e l l a • j u s t . b e . y o u r s e l f ;; terminée   Mar 9 Juin - 0:14


      because your family isn't like you


    Six ans avait passé depuis mon entrée à Poudlard. Caspar et Cristalyn était rentrée à Poudlard et les deux avaient été envoyé à Serpentard. Cristalyn n'était pas comme elle était lorsqu'on était à la maison, elle était une garce de première classe alors que Caspar était rester fidèle à lui même. Callum ne m'adressait plus la parole et j'avais du endurer mes étés insuportable avec ma mère qui m'accusait d'être traîte à mon sang. La famille de Callum venait à la maison mais celui-ci ne me regardait jamais. Mon père était celui qui était le plus compréhensif sur le fait que je sois à Poufsouffle au lieu de Serpentard. C'était le milieu de l'année. J'étais en sixième année, on était au milieu de l'année. Pour une fois, j'étais toute seule. Je savais que j'allais au moins passé une heure tranquille sans rien faire et pourtant cela n'allait pas se passé comme cela. J'étais sur le bord du lac, assise contre un arbre. Cette année, j'avais décider de teindre mes cheveux en brun pour faire changement et au début certaines personnes ne m'avait pas reconnu. Ce jour-là, je n'étais pas d'humeur, j'avais reçu une lettre de mon père qui dissait qu'il était fière de moi et de continuer comme cela alors que ma mère elle m'avait juste envoyé... rien. Caspar lui par contre avait reçu une longue lettre dissant que ma mère était fière de lui et de continuer comme cela. Tout le blabla habituelle. Cris' elle n'avait rien reçu et comme à son habitude elle avait fait comme-ci de rien n'était. Par là suite, j'avais dut foncer dans Callum et il avait rit de moi avec ses foutus amis Serpentard. Je n'avais rien dit, non j'étais juste partie alors qu'habituellement j'aurais juste sortit une réplique mais avec lui j'en étais incapable. Au fond de moi, il restait mon ami et pourtant. Il avait grandit comme moi, mais lui était devenue beau et charmant. Et je ne parlerais pas de moi. Mais revenons au fait, j'étais assis contre l'arbre quand j'entendis des pas. Je n'avais pas besoin de tourné la tête pour savoir qui est-ce que c'était. Son odeur le trahissait. Je ne savais pas si il m'avait vue mais quand il dit:

    « À ce que je vois, tu n'as pas perdu l'habitude de venir t'assoir seul dans un coin tranquille. »
    « Et toi de t'imposer alors que je ne t'es rien demander. »
    « Pour tout à l'heure... Je suis désoler. Je n'aurais pas... »
    « Arrête de dire n'importe quoi. Tu vois tu n'as pas changer. Tu ne veux pas que le monde te juge. Un peu comme tu avais fait avec tes parents. »
    « Tu sais des fois, je me demandes pourquoi je me sens mal chaque fois que je te vois. »
    « Je sais pas moi, peut-être que du jour au lendemain tu as décider que je ne méritais pas d'être ton amie. »
    « Mais tu n'as pas été envoyé à Serpentard! »
    « Et cela fait une différence. À ce que je sache, je suis la même personne qu'avant. »
    « Non ce n'est pas pareil. Tu me vois-tu venir te voir alors que tout le monde pense que tu es une traîte à ton sang. »
    « Donc c'est cela. L'opinion compte beaucoup pour toi. »
    « Oui, tu vois je ne veux pas que ma famille me renit comme la tienne à fait avec toi! »
    « Alors retourne avec tes amis Callum. Et fait juste m'oublier comme je l'es fait ces six dernières années. »

    Je m'étais lever sans lui dire au revoir ou rien d'autre. Non, j'étais trop en colère pour lui dire quelque chose et pourtant. Cette petite voix qui était dedans moi et qui n'arrêtais pas de me dire que je faisais une erreur. Il était venu s'excuser mais pourtant, je ne savais pas pourquoi, je sentais qu'il avait quelque chose de bizarre dans son comportement. Ce n'était pas le Callum que j'avais connu. Celui que j'avais connu n'aurais jamais essayer de s'excuser, il était bien trop fière de lui pour venir accepter ses tords. Et pourtant, il m'avait sembler sincère dans ses paroles. Et je ne savais pourquoi mais je sentais qu'une nouvelle histoire allait commencer entre nous et j'avais raison. Avec le temps, j'avais pardonner à Callum mais lui avait décider de jouer à un petit jeu. On se laissait désirer, car oui avec le temps, des sentiments plus fort que l'amitié c'était dévelloper. On aimait bien se chercher et rendre l'autre jaloux. Aucun de nous deux voulait avouer à l'autre ses sentiments mais pourtant on savait très bien ce que l'autre pensait. Il était mon oxygène et moi sa flamme. On se complétait et de retrouver celui que j'avais perdu il y avait temps d'année m'avait fait plasir mais à qu'elle prix. Je voulais bien retrouver mon ami mais est-ce que cela vallait la peine de jouer à ce petit jeu. Enfin, ceci est une autre histoire. Laissons cela en suspense pour la continuer plus tard.


Dernière édition par Cedrella Goyle le Dim 21 Juin - 17:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedrella Goyle



Féminin nombre de messages : 307
age : 26
maison : — Hufflepuff
crédits : (c) Lora

MessageSujet: Re: c e d r e l l a • j u s t . b e . y o u r s e l f ;; terminée   Mar 9 Juin - 0:14


      because everything have to start before the end


    Nous étions au milieu de l'été. J'étais dans ma chambre en train de me refaire ma teinture. J'avais remis mes cheveux brun car durant ma sixième année j'avais bien aimé les avoir comme cela. Mais derrière cette teinture il avait toute une histoire. Ma mère était blonde et je ne voulais surtout pas lui ressembler. J'étais dans ma chambre et sa sentait l'odeur de peroxyde à plein nez et je savais que cela sentait dans toute la maison parce que j'entendais mon frère en train de dire à ma mère que l'odeur était insupportable. J'aurais dut faire cela dans la salle de bain mais je ne voulais pas me faire déranger alors j'avais pris toutes mes choses et je m'étais installer dans ma chambre. Lorsque j'entendis quelqu'un cogner à la porte de ma chambre, je n'allais pas répondre parce que j'avais de la teinture sur les cheveux et que je savais que c'était ma mère qui allait me dire que l'odeur était insupportable alors quand la porte s'ouvrit et que je vis la chevelure blonde de ma mère. Je ne bougeais pas et quand celle-ci rentra dans la pièce et dit:

    « Tu peux me dire pourquoi tu dois absolument faire cela dans la maison. »
    « Tu veux que je fasse cela ou? Dans la rue.
    « Tu aurais pu au moins attendre que la maison soit vide. Et tu peux me dire pourquoi tu veux te les teindre en brun? »
    « Tu devrais être contente, j'essaye de ne pas te ressembler. »
    « Alors c'est quand que tu pars? »
    « Bientôt. Maintenant, je peux finir ma teinture ou je dois le faire devant toi? »

    Comme réponse, ma mère me tourna le dos et partie. Je sourais, j'avais avec le temps appris avec le temps à tenir tête à ma mère encore plus que je ne l'avais fait avant. Avec le temps, elle avait comprit que je savais me défendre et elle me touchait moi. Non, elle prenait le temps maintenant de me faire encore plus chier. Je regardais autour de moi, avec le temps j'avais pris de la confiance même si on fond de moi je restais la petite fille innoncente que j'avais toujours été. Je partais pour le reste de l'été. Je faisais cela depuis ma cinquième année. Où est ce que j'allais? Un peu partout, j'allais chez des amies pour ne pas passer une été ennuyante. Cette été j'avais dit à mes parents que j'allais chez Jack alors que j'allais dans une hôtel à Londre pour passer du temps seul. Quelqu'un cogna de nouveau à la porte et elle cria:

    « QUOI! »
    « C'est moi. Je peux rentrer. »
    « Si c'est pour me faire chier, je suis pas d'humeur. »
    « Tu es jamais d'humeur ici de toute façon. »

    Lorsqu'il avait dit cette phrase, un sourire c'était afficher. Il était rentrer avec une lettre à la main. Je regardais l'écriture et reconnu celle d'Elliot. Elliot avait été important pour moi durant mes études à Poudlard mais quand Callum était revenue dans ma vie, j'avais compris que j'avais essayer de remplacer Callum par Elliot. J'allais ouvrir la lettre même si je savais très bien ce qu'elle contenait quand je vis que Callum avait prit ma boîte de teinture, je savais qu'il allait dire un commentaire alors fit comme-ci je n'avais rien vue. J'ouvris la lettre et sourit en voyant l'écriture d'Elliot. Puis alors que je finissais la lettre, Callum me regarda et me dit:

    « Tu peux me dire pourquoi tu te teins les cheveux. »
    « Pour ne pas lui ressembler. »
    « Tu est pathétique Ced' »
    « bon si cela ne te dérange pas, je pars dans 1 heure et je voudrais que ma teinture sois fini a temps. »
    « J'ai compris, je dois y aller. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedrella Goyle



Féminin nombre de messages : 307
age : 26
maison : — Hufflepuff
crédits : (c) Lora

MessageSujet: Re: c e d r e l l a • j u s t . b e . y o u r s e l f ;; terminée   Dim 21 Juin - 20:09

    désoler si cela est vraiment mauvais mais je crois avoir terminer ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: c e d r e l l a • j u s t . b e . y o u r s e l f ;; terminée   

Revenir en haut Aller en bas
 
c e d r e l l a • j u s t . b e . y o u r s e l f ;; terminée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» La justice de Raphael [Terminé]
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
» Alkar Sen'tetsu( Terminé)
» Sur les traces d'une BSH {PV Yuki} (FINI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatum :: ♦ ONCE UPON A TIME. . . :: — Répartitions. :: validé(s)-
Sauter vers: